Passer au contenu principal

Polémique culturelleCe papier qui déchire Vevey

Plusieurs partis politiques ne veulent plus payer l’addition pour le Cabinet cantonal des estampes. Une entité qui fait corps avec le Musée Jenisch depuis trente ans.

Vevey, 11 février 2021, Cabinet des estampes du Musée Jenisch. Le cabinet est attaqué par le Conseil communal par voie budgétaire. Ici, Stéphanie Guex, conservatrice du Cabinet des estampes (à droite) et son adjointe, Anne Drouglazet.
Vevey, 11 février 2021, Cabinet des estampes du Musée Jenisch. Le cabinet est attaqué par le Conseil communal par voie budgétaire. Ici, Stéphanie Guex, conservatrice du Cabinet des estampes (à droite) et son adjointe, Anne Drouglazet.
Florian Cella

Élitaire, marginale, de santé fragile, au fil des bientôt six siècles de son existence, l’estampe a tout entendu. Quoique… la voilà prise dans un litige où les anciens amants bataillent sur le montant de la pension, et c’est à Vevey que ça se passe! Le divorce n’est pour l’heure qu’une vue de l’esprit, mais avec des élus en quête d’économies qui veulent sabrer dans l’enveloppe consentie pour le Cabinet cantonal des estampes. En décembre 2020, trois partis (Vevey Libre, PDC et UDC) proposent de biffer la ligne allouée à l’institution qui se fond dans les murs du Musée Jenisch, soit 600’000 sur les 850’000 francs qui la font tourner.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.