Passer au contenu principal

Biodiversité et viticultureLe Conservatoire mondial du chasselas de Rivaz a son clone à Mont-sur-Rolle

Axée sur la biodynamie, la parcelle permettra de révéler l’impact du terroir sur les vins issus du cépage.

Laura et Raymond Paccot, une fille et un père qui croient en la biodiversité des cépages.
Laura et Raymond Paccot, une fille et un père qui croient en la biodiversité des cépages.
Odile Meylan

Coulard, blanchette, jaune cire, giclet… On pourrait songer à un phylactère du Capitaine Haddock lorsqu’on décline les noms des 17 biotypes de chasselas que le promeneur peut observer dans le Conservatoire mondial du chasselas. Initiée en 2009 à Rivaz par le vigneron Louis-Philippe Bovard, la «vitrine» du plus emblématique des cépages vaudois a aujourd’hui son pendant à Mont-sur-Rolle, dans les vignes de Raymond Paccot.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.