Passer au contenu principal

Places de parc à LausanneCes terrasses vides qui exacerbent la grogne des automobilistes

Dans certains quartiers lausannois où les places de parc manquent, celles occupées par le mobilier des restaurants fermés agacent les conducteurs. La Ville réfléchit à des solutions.

Depuis la fermeture des restaurants ordonnée pour endiguer la propagation du virus, la  terrasse du Bamee bar, installée sur plusieurs places de parcs et un emplacement pour scooters sur la rue de la Gare à Lausanne, reste désespérément vide.
Depuis la fermeture des restaurants ordonnée pour endiguer la propagation du virus, la terrasse du Bamee bar, installée sur plusieurs places de parcs et un emplacement pour scooters sur la rue de la Gare à Lausanne, reste désespérément vide.
Vanessa Cardoso

Tout le monde s’est réjoui, au printemps dernier, de voir des portions de bitume gris se transformer en terrasses colorées dans les rues de Lausanne. Mais à présent que les restaurants ont été contraints de fermer, ces espaces désertés agacent. «Chaque soir, c’est le même cirque, regrette Carlo, qui habite à Lausanne mais travaille hors du canton. Passé 19h il est impossible de trouver une place encore libre!» Solidaire avec les cafetiers et restaurateurs, le pendulaire avait accueilli avec enthousiasme les nouvelles terrasses de son quartier. Mais à présent que ces espaces ne peuvent plus être exploités, la grogne monte… «Quand ça fait vingt minutes que je tourne sans pouvoir me garer et que je vois ces places qui ne servent à plus personne, je me dis que c’est quand même un peu du gâchis!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.