Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Vivre avec la variole du singe«C’est surtout moralement que ça a été difficile»

Pour Luca Avallone, tout a commencé par une forte fatigue et un mal de tête persistants. Quand des boutons sont apparus sur son corps, il n’a eu aucun doute: il avait attrapé la variole du singe.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter