Passer au contenu principal

Aménagements hivernauxChalets et cabines autorisés sur les terrasses lausannoises

Les cafés-restaurants pourront installer les deux types de structures pour accueillir les clients jusqu’en avril. Les tentes en plastique sont en revanche bannies.

En lien avec les Jeux olympiques de la jeunesse, début 2020, le Café du Grütli avait installé trois cabines en terrasse pour permettre aux clients d’y déguster des fondues.
En lien avec les Jeux olympiques de la jeunesse, début 2020, le Café du Grütli avait installé trois cabines en terrasse pour permettre aux clients d’y déguster des fondues.
Keystone

À Lausanne, sur les 205 établissements qui ont exceptionnellement pu créer ou étendre une terrasse au printemps, 134 ont transmis une demande à la Ville pour la conserver. La Municipalité avait annoncé début septembre que les autorisations pourraient être prolongées, gratuitement mais sur demande, jusquau 31 mars 2021. «Cet appel nous a permis de mesurer lampleur de la demande pour le maintien de ces extensions. Désormais, les patrons ont jusquà fin novembre pour nous fournir les documents qui nous permettront denclencher les procédures formelles», détaille le municipal de l’Économie Pierre-Antoine Hildbrand.

À lire aussi : Des «chaufferettes durables» en terrasse? Pas si simple

Dans quelques cas, les autorisations pourront être délivrées sans passer par le processus habituel mais, pour la plupart, une mise à lenquête sera nécessaire. Elle interviendra comme dhabitude après passage du dossier au sein de divers services municipaux. Dici là, les terrasses resteront en place.

«Les tentes de cantine en plastique seront interdites, car elles détériorent l’espace public et altèrent la visibilité et la convivialité des rues»

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois de l’Économie

Le municipal précise également les aménagements qui seront autorisés pour faire face au froid. «Du 1er novembre au 31 mars, chalets et cabines (ndlr: comme lavait fait le Grütli en début dannée) seront autorisés pour autant quils respectent les règles vis-à-vis de la circulation routière alentour, en nobstruant pas le passage des secours par exemple, annonce Pierre-Antoine Hildbrand. Les tentes de cantine en plastique seront en revanche interdites car elles détériorent lespace public et altèrent la visibilité et la convivialité des rues.» À noter que les chalets et les cabines ne pourront pas être utilisés pour faire de la vente à lemporter, puisquil «sagit dune prérogative des magasins et des manifestations».

1 commentaire
    zuppiger gladys

    C'est du GRAND n'importe quoi : altération de la visibilité... convivialité des rues... quels sont prétextes à fliquer tout le monde ?