Passer au contenu principal

Hockey sur glaceCharles Hudon: «En première période, j’étais très stressé»

Le Québécois a participé à la victoire de Lausanne à Zoug (0-3) et s’est même permis le luxe de marquer le dernier but dans la cage vide.

Charles Hudon s’est montré dangereux devant Leonardo Genoni.
Charles Hudon s’est montré dangereux devant Leonardo Genoni.
KEYSTONE

Débarqué en début de semaine en Suisse, Charles Hudon a disputé son premier match sous les couleurs lausannoises vendredi soir à Zoug. Lors de ce probant succès du LHC en Suisse centrale (0-3), l’ancien joueur de Montréal a inscrit deux points (1 but et 1 assist). Pour cette rencontre, il a été préféré à Cory Conacher. Craig MacTavish, le coach des Lions, a assuré n’avoir pas puni son ailier canadien, peu à son avantage depuis le début de saison. «Avec la blessure de Josh Jooris, j’avais besoin de Cory Emmerton au centre et de Brian Gibbons en infériorité numérique, c’est pourquoi j’ai pris cette décision.» L’identité des trois buteurs? Cory Emmerton, Brian Gibbons et Charles Hudon. Pari réussi pour le coach du LHC.

Charles Hudon, racontez-nous votre première soirée de championnat en Suisse. Il y a plus simple comme endroit que Zoug pour y disputer son premier match, non?

Vous pouvez le dire, oui! (rires) Mes coéquipiers m’en avaient parlé. Zoug n’avait pas remporté ses trois premiers matches de la saison par hasard. C’est une équipe qui joue avec beaucoup de vitesse. Nous nous sommes concentrés sur les aspects simples du jeu. Il nous reste des choses à travailler, mais nous pouvons être satisfaits de la victoire.

Et à titre personnel, comment vous êtes-vous senti sur la glace?

Franchement? En première période, j’étais très stressé. Mais par la suite, je me suis senti super bien. J’ai vraiment l’impression que j’avais de bonnes jambes, même si cela faisait longtemps que je n’avais pas joué de nombreuses minutes lors d’une rencontre.

La taille de la glace n’est-elle pas un problème?

A Chicoutimi, c’est un anneau de vitesse. C’est certes un petit peu plus petit qu’en Europe, mais pour les repères, je suis tout de même habitué aux glaces plus grandes qu’en Amérique du Nord. Petite ou grande patinoire, cela m’a juste fait du bien de pouvoir sauter à nouveau sur la glace. Cette semaine d’entraînement m’a également fait du bien pour m’adapter. Le fait d’avoir évolué avec Gibbons et Malgin, deux joueurs qui ont évolué en Amérique du Nord, c’était également un avantage pour moi.

Normalement vous auriez dû avoir un match dès samedi contre FR Gottéron. Cette annulation pour cause de coronavirus ne doit pas trop vous déranger, non?Je pense en effet que c’est une bonne chose pour moi. Mais dans le même temps, un joueur doit toujours être prêt à disputer une rencontre. Je suis content de pouvoir souffler un jour avant la semaine prochaine. Cela me permettra également, avec ma famille, de visiter un peu dimanche lors de ce jour off. Un ami va m’aider à découvrir votre région.

Cet ami vient-il de Sierre?

Exactement, il s’agit de Guillaume Asselin (ndlr: le Canadien du HC Sierre avec qui il a joué en juniors). J’ai hâte de le revoir, car nous ne nous sommes pas croisés ces deux dernières années. Nous allons nous voir entre deux. Il m’a parlé de Montreux et de la région. Ce sera des moments inoubliables avec les enfants. J’ai hâte.