Passer au contenu principal

La Suisse en transports publics (2/6)Cheminer entre la Suisse et l’Italie, du col du Grand-Saint-Bernard au val Ferret

Chaque samedi, découvrez une balade imaginée par le climatologue et ancien professeur d’université Martin Beniston. Un parcours tiré de son guide fraîchement publié aux Éditions Favre.

Reflets du massif du Mont-Blanc dans l’un des lacs de Fenêtre.
Reflets du massif du Mont-Blanc dans l’un des lacs de Fenêtre.
DR

Une magnifique randonnée d’un peu moins de quatre heures depuis l’Hospice du Grand-Saint-Bernard (2469m) vers le val Ferret. Ne pas oublier de déguster un vrai café italien au bistrot juste après la frontière! Le chemin descend d’environ 200m en Italie avant d’entamer la montée vers la Fenêtre de Ferret (2695 m), avec un dénivelé d’environ 400m. Il pénètre, ensuite, de nouveau en Suisse, après environ une heure et demie depuis l’Hospice.

Les lacs de Fenêtre reflètent un large panorama du massif du Mont-Blanc côté italien, comprenant le Mont-Blanc, les Grandes Jorasses et le Mont Dolent (triple frontière Suisse-Italie-France). Puis le chemin descend en lacets sur un dénivelé de plus de 700m pour rejoindre Ferret, terminus du car qui ramène les randonneurs vers Orsières.

«Je préfère effectuer cette marche début septembre pour la limpidité de l’air… Le chemin tant côté italien que côté suisse ne présente aucune difficulté.»

Dans la région d’alpage des lacs de Fenêtre, les rencontres avec les animaux sont fréquentes, des ânes, côté Italie, aux chèvres et moutons dans le val Ferret.
Dans la région d’alpage des lacs de Fenêtre, les rencontres avec les animaux sont fréquentes, des ânes, côté Italie, aux chèvres et moutons dans le val Ferret.
DR

Je préfère effectuer cette marche début septembre pour la limpidité de l’air… Le chemin tant côté italien que côté suisse ne présente aucune difficulté, malgré des pentes parfois raides entre les lacs de Fenêtre et le haut du Val Ferret. Ce sentier est plus facile à négocier que celui qui passe par le Pas des Chevaux et le col du Bastillon, où certains passages ne sont pas à conseiller aux personnes sujettes au vertige.