Passer au contenu principal

HommageClaude Brasseur ne fera plus «La boum»

Héritier d’une dynastie d’artistes, le comédien s’est éteint à 84 ans, laissant des séquences mémorables de cinéma et de théâtre.

En 2015, "L'étudiante et Monsieur Henri" donne à Claude Brasseur un rôle de mentor à la jeune Valaisanne Noémie Schmidt, qui n’est pas sans rappeler son duo avec Sophie Marceau dans «La boum» en 1980.
En 2015, "L'étudiante et Monsieur Henri" donne à Claude Brasseur un rôle de mentor à la jeune Valaisanne Noémie Schmidt, qui n’est pas sans rappeler son duo avec Sophie Marceau dans «La boum» en 1980.
 YOHAN BONNET / AFP 

Avec la mine de celui qui a déjà tout entendu avant même de se lancer sur une scène, Claude Brasseur minimisait volontiers son apport au cinéma ou au théâtre. Pourtant, lui qui se considérait avant tout comme un artisan et qui vient de disparaître mardi, à l’âge de 84 ans, a apporté sa touche à l’héritage familial. Descendant d’une dynastie prestigieuse, le fils d’Odette Joyeux et Pierre Brasseur avait fini par régler le lourd ombrage d’aïeux artistes. Voir ses Mémoires au titre ramassant une personnalité à la fois persifleuse et reconnaissante: «Merci! Brasseur Père et Fils, Maison fondée en 1820» (Éd. Flammarion, 2014).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.