Passer au contenu principal

Les leaders de la Nati ont sorti le grand jeu

Notre journaliste a décortiqué les performances des Suisses face à l'Argentine devant sa télévision. Voici leurs notes.

A la 121e minute, Blerim Dzemaili a failli ramener la Nati à égalité. Mais le montant de Romero a sauvé l'Albiceleste.  (Mardi 1er juillet 2014)
A la 121e minute, Blerim Dzemaili a failli ramener la Nati à égalité. Mais le montant de Romero a sauvé l'Albiceleste. (Mardi 1er juillet 2014)
Keystone
Trois minutes plus tôt, Angel Di Maria a ouvert le score sur une passe décisive de Lionel Messi.  (Mardi 1er juillet 2014)
Trois minutes plus tôt, Angel Di Maria a ouvert le score sur une passe décisive de Lionel Messi. (Mardi 1er juillet 2014)
Keystone
La photo de famille avant le départ le Brésil (6 juin)
La photo de famille avant le départ le Brésil (6 juin)
Keystone
1 / 115

Diego Benaglio (7/10): Un match de mammouth. Il a écœuré Lionel Messi et les autres «Fantastiques» pendant 118 minutes avant de céder face à Di Maria. Tellement fort qu’on aurait souhaité le voir dans l’exercice des tirs au but.

Stephan Lichtsteiner (4/10): A l’image de son Mondial, décevant. Le Turinois a été dominé dans les grandes largeurs par Angel Di Maria, qui, c’est vrai, est dans la forme de sa vie. C’est lui qui perd le ballon sur le but de l’Argentin. Forcément, ça fait tache.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.