Passer au contenu principal

Shaqiri pensait boire du vin, Hitzfeld dit «non»

Interrogés sur la façon dont la Nati allait fêter sa qualification pour les 8es de finale, Xherdan Shaqiri et Ottmar Hitzfeld n'étaient visiblement pas sur la même longueur d'onde.

A la 121e minute, Blerim Dzemaili a failli ramener la Nati à égalité. Mais le montant de Romero a sauvé l'Albiceleste.  (Mardi 1er juillet 2014)
A la 121e minute, Blerim Dzemaili a failli ramener la Nati à égalité. Mais le montant de Romero a sauvé l'Albiceleste. (Mardi 1er juillet 2014)
Keystone
Trois minutes plus tôt, Angel Di Maria a ouvert le score sur une passe décisive de Lionel Messi.  (Mardi 1er juillet 2014)
Trois minutes plus tôt, Angel Di Maria a ouvert le score sur une passe décisive de Lionel Messi. (Mardi 1er juillet 2014)
Keystone
La photo de famille avant le départ le Brésil (6 juin)
La photo de famille avant le départ le Brésil (6 juin)
Keystone
1 / 115

«On a commencé à écrire une histoire, on peut la continuer», a assuré mercredi l'entraîneur Ottmar Hitzfeld en conférence de presse, qui a loué les qualités mentales de la Suisse après sa victoire contre le Honduras (3-0).

«Je veux féliciter ceux qui ont joué. On était convaincu de pouvoir atteindre les 8e de finale. On a montré de la discipline, une envie de courir, d'être solidaire. On va récupérer, on va rentrer tard. C'est important de se reposer demain, de se soigner, de compenser la perte de liquide, et pas avec de l'alcool! Avec de l'eau et des sels minéraux. Et ensuite, on passera à la préparation du match contre l'Argentine».

Heureux pour Xherdan Shaqiri, auteur d'un triplé, le sélectionneur a expliqué «n'avoir pas vu jusque-là ses matches aussi négativement que certains experts». «Trois buts, c'est formidable et il faut le féliciter. C'était important de pouvoir compter sur lui et de savoir que l'équipe pouvait compter sur lui. On est conscient de ses qualités. Il a montré ce qu'il est capable de faire. Il a confirmé tout son potentiel alors qu'il évolue dans une position axiale qui est un peu neuve pour lui et qui lui demande de plus courir au milieu.»

De son côté, le joueur du Bayern Munich se disait fier de lui et de son équipe. «Les critiques elles ont toujours existé dans le foot mais moi je voulais juste jouer. Je suis tellement fier de l'équipe. Sans elle, je n'aurais jamais marqué trois fois. J'ai bien joué aujourd'hui (mercredi), j'en suis fier, mais je le suis aussi de tout le groupe. On va peut-être pouvoir boire un petit verre de vin. Maintenant, l'Argentine, c'est un rêve pour nous. La petite Suisse est face à une formidable conquête. Ce sera un beau match. On ne sera pas le favori, mais on jouera pour gagner et montrer de belles choses. Tout est possible.»

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.