Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

ÉditorialComment préparer les vieilles pierres au monde d’après?

1 commentaire
Trier:
    claude-alain

    encore une fois, le canton de Vaud a fait une loi pour reporter les coûts aux autres collectivités ou aux particuliers et pas une loi pour le patrimoine.

    C'est dans la continuité de ce qui existe; rappelons que le Vaud est l'un de ceux qui possède la plus grande part d'objets patrimoniaux" anciens "à l'inventaire", qui est une façon de contraindre sans payer.

    A la place du canton, j'aurais privilégié la conservation en aidant les propriétaires par des lois facilitantes, par des protections aux alentours (le canton a le culot d'autoriser de construire des immeubles autour d'une parcelle portant une maison ancienne mais veut interdire à cette même parcelle toute évolution / transformation - une façon de détruire sa valeur foncière sans l'indemniser), par des dérogations au bénéfice de la conservation.

    Encore une fois, la vision étriquée du grand argentier fait des dégâts. Bétonner le canton oui car on pense que cela rapporte, conserver le patrimoine et la qualité de vie : non, car cela ne rapporte pas d'argent à la fin de l'année; cela détruit à terme la collectivité mais la collectivité.... bof !