Passer au contenu principal

SantéComment tenir le cap après un cancer du sein

Huit femmes, dont six touchées par la maladie, ont traversé l’Atlantique à la voile. Un livre et un film racontent leur odyssée, bel hymne à la vie.

L’équipage de huit femmes a traversé plus de 5000 kilomètres en vingt-quatre jours.
L’équipage de huit femmes a traversé plus de 5000 kilomètres en vingt-quatre jours.
Capture d’écran

Frappée par un cancer du sein en 2016, meurtrie par de longs mois de crainte de la récidive, Élisabeth Thorens-Gaud décide, trois ans plus tard, de reprendre la barre de son destin en naviguant. Alors qu’elle est en rémission, cette quinquagénaire est saisie par l’envie de partir en mer comme une évidence; et la voilà qui traverse l’Atlantique en catamaran avec 7 autres femmes, dont 5 également touchées par cette maladie. «Il est primordial de tenir le cap et de garder espoir pour affronter une telle épreuve, motive Élisabeth Thorens-Gaud. Je sentais que la voile allait m’aider à reprendre confiance en l’existence.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.