Passer au contenu principal

TessinCommerce illégal de tests rapides intercepté

Plusieurs personnes vendant des tests rapides pour le Covid-19 ont été arrêtées par la police tessinoise. Cette dernière a aussi annoncé l’arrestation d’un important trafiquant de drogue

La police rappelle que la vente de frottis nasopharyngés ainsi que de tests sanguins et de toute autre forme de tests est interdite. (image d’illustration)
La police rappelle que la vente de frottis nasopharyngés ainsi que de tests sanguins et de toute autre forme de tests est interdite. (image d’illustration)
KEYSTONE
1 / 1

La police tessinoise a arrêté ces derniers jours plusieurs personnes qui vendaient illégalement des tests rapides pour le Covid-19. Des entreprises, des pharmacies, des salons de beauté et des stations-services sont dans le viseur des autorités.

Ces sites proposaient, vendaient et effectuaient des tests rapides, a indiqué lundi la police et le bureau des pharmaciens cantonaux. Les contrôles de la police ont permis d’intercepter ce trafic illégal. Une procédure a été ouverte contre une entreprise et deux pharmacies dans la région de Lugano.

La police rappelle que la vente de frottis nasopharyngés ainsi que de tests sanguins et de toute autre forme de tests est interdite.

ATS/NXP