Passer au contenu principal

Finances d’Ormont-DessusComptes teintés de rouge après l’«annus horribilis»

Les élus communaux ont validé le bilan légèrement déficitaire de 2019, marqué par une importante baisse des impôts et des «mauvaises surprises».

Vue d’Ormont-Dessus
Vue d’Ormont-Dessus
Chantal Dervey

La situation financière du ménage ormonan reste tendue. Jeudi, la Commission de gestion (CoGest), par la voix de Philippe Bonzon, l’a rappelé à plusieurs reprises. La dette communale a repris un peu d’altitude pour frôler désormais les 16’000 francs par habitant (22,9 millions au total, alors que le plafond d’endettement est situé à 27 millions). Le cash-flow (637’000 francs) est toujours considéré comme insuffisant.

«Cela au terme 2019, année stable et plutôt bonne. Il y a lieu de s’inquiéter pour les années à venir, 2020 et suivantes, au vu du manque certain d’entrées fiscales liées à la crise du Covid-19.» Alors qu’elle enregistre déjà une importante baisse des rentrées fiscales (280’000 francs de moins qu’escompté), Ormont-Dessus boucle toutefois l’exercice sur un déficit de 180’000 francs pour 14,2 millions de charges.

À l’instar de la fiduciaire chargée de réviser les comptes, la CoGest relève malgré tout «la gestion rigoureuse des finances communales». Reste que les manquements constatés dans le suivi de la facturation ces dernières années et qui avaient conduit à l’abandon par pertes et profits de 254’000 francs de taxes et d’arriérés d’impôts «a pesé lourd sur la gestion 2019», rappelle la Municipalité et continue de réserver «de mauvaises surprises», selon le syndic Christian Reber, découvertes depuis son entrée en fonction en janvier 2019. Le Conseil communal a validé ces comptes.