Passer au contenu principal

FootballContini: «Les automatismes sont déjà bien rodés»

Même si, contrairement aux Zurichois, les Vaudois ont réussi leur entame de championnat, le coach de la Pontaise prévient que seule une grande prestation des siens peut les conduire à la victoire, ce samedi.

Contre le FC Zurich, Giorgio Contini devrait en grande partie faire confiance aux mêmes joueurs qui ont livré deux belles prestations face à Servette et Lucerne.
Contre le FC Zurich, Giorgio Contini devrait en grande partie faire confiance aux mêmes joueurs qui ont livré deux belles prestations face à Servette et Lucerne.
KEYSTONE

Giorgio Contini, comment expliquez-vous le très bon départ de votre équipe?

La base des joueurs que j’ai alignés lors de ces deux premiers matches était presque la même que celle qui avait obtenu la promotion il y a deux mois. Même si notre système de jeu a changé, nous n’avons pas perdu de temps à intégrer des nouveaux. Les automatismes sont donc déjà bien rodés.

Les choses ont changé ces derniers jours avec l’arrivée de cinq nouveaux éléments

Oui, et après cette rencontre contre Zurich, nous aurons deux semaines pour bien les intégrer.

Vous avez désormais 28 joueurs à votre disposition, n’est-ce pas un peu trop?

(Il se marre) Mais non. Ce matin (vendredi), nous avons fait un match à 14 contre 14 et le score final a été de 0-0. Cela prouve en tous cas que nous sommes au point sur le plan défensif. Plus sérieusement, je devrai effectivement trouver des solutions lorsque tous mes joueurs seront disponibles. Pour les séances d’entraînement, je peux heureusement compter avec le concours d’un staff efficace, grâce, notamment, à la présence d’un assistant, de deux préparateurs physiques, et à la contribution de Xavier Margairaz. Il nous faudra certainement ensuite nous organiser par petits groupes pour optimiser le travail.

D’après Souleymane Cissé, votre directeur sportif, un ou deux autres joueurs pourraient encore arriver...

Ah bon, je n’étais pas au courant. (Il marque une pause) Pour ce genre de questions, il faut s’adresser au bureau en face. Je ne peux rien dire de plus.

Cela ne s’annonce pas simple d’intégrer cinq nouveaux jeunes éléments alors que le championnat a déjà commencé. Cela vous préoccupe quand même un peu?

Pas du tout. J’ai la chance d’avoir un groupe très professionnel, uni et motivé, qui essaie de faciliter au maximum l’intégration des nouveaux. Après, il faudra bien sûr un peu de temps pour qu’ils trouvent leurs marques et assimilent bien notre système.

Pour affronter Zurich samedi, il y aura donc peu de changements dans le onze de départ, non?

Je vais effectivement faire en grande partie confiance à ceux qui ont disputé les deux premiers matches. En l’absence de Nanizayamo (suspendu), mon seul doute concerne la défense. Continuera-t-on à trois ou passera-t-on à quatre? C’est tout, d’autant plus que Brazao et les deux Ivoiriens ne sont pas encore qualifiés et que Zekhnini s’est légèrement blessé à l’entraînement jeudi. Quant à Da Cunha et Guessand, ils seront dans le groupe, même s’ils n’ont effectué qu’une seule séance collective.

Le LS sera-t-il favori samedi contre Zurich?

Absolument pas. Le FC Zurich reste certes sur une longue série négative, mais pour l’avoir vu contre YB et Lugano, il est bien vivant. Il a livré deux bonnes performances, sans être justement récompensé. Pour l’emporter, il faudra que l’on aborde cette partie avec la même détermination et le même courage que face à Servette.