Passer au contenu principal

SuisseCoronavirus: les mesures d’assouplissements vont trop loin

Trois quarts de la population suisse souhaitent le port obligatoire du masque dans les transports publics ainsi que le maintien de l’interdiction des rassemblements de plus de 300 personnes.

L’abandon de la règle des 2 mètres de distance entre personnes est unanimement critiquée.
L’abandon de la règle des 2 mètres de distance entre personnes est unanimement critiquée.
KEYSTONE
1 / 1

Les assouplissements face au coronavirus vont trop loin pour bon nombre de personnes, selon un sondage de Comparis. Trois quarts de la population approuvent le port obligatoire du masque dans les transports publics, une interdiction des manifestations de plus 300 personnes et le maintien de la distance physique à 2 mètres.

L’enquête représentative a été réalisée par l’institut de sondage MarketAgent Suisse pour le compte de comparis.ch. Près de 1000 personnes de toutes les régions de Suisse ont été interrogées en juin, a indiqué le comparateur en ligne dans un communiqué.

La règle des 2 mètres

Ainsi, 76% des sondés jugent plutôt important voire très important de maintenir l’interdiction des rassemblements de plus de 300 personnes. Tous les âges sont de cet avis, avant tout les plus de 60 ans, avec un taux d’approbation de 80%.

73% veulent rendre obligatoire le port du masque dans les transports publics. Un fossé intergénérationnel se creuse sur cette question: les plus de 60 ans disent oui à 82% à cette mesure. Les sondés de moins de 30 ans sont 68% à vouloir cette obligation.

L’abandon de la règle des 2 mètres de distance entre personnes – réduite récemment à 1,5 mètre – est unanimement critiquée dans toutes les régions: 74% des participants jugent plutôt important voire très important de maintenir les 2 mètres dans la situation actuelle.

(ATS/NXP)