Violences domestiques: que faire ?

CoronavirusDans une période de confinement et de tensions économiques, le phénomène pourrait augmenter. Voici comment s’en protéger et demander de l’aide.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Menaces sur les emplois, enfants présents et qu’il faut encadrer dans leurs travaux scolaires, sentiment d’être les uns sur les autres... Les conditions pour que des tensions apparaissent ou s’intensifient dans les familles sont réunies. Maribel Rodriguez, responsable du bureau vaudois de l’égalité entre les femmes et les hommes, l’atteste et coordonne la prévention et la lutte contre la violence domestique.

Avez-vous déjà observé une augmentation des violences domestiques?
Non, pas pour l’heure, sur le terrain, aucune observation de l’augmentation de ces violences n’a été faite. Mais il y a une vraie préoccupation, dit Maribel Rodriguez. Selon toutes probabilités, elles vont augmenter, de par ce sentiment d’insécurité qu’il y a dans l’air, ce climat anxiogène. C’est pourquoi le réseau de lutte contre la violence domestique ne relâche pas ses efforts.

Alors que les postes de police ont presque tous fermé, que faire en cas d’agression domestique?
La priorité, c’est d’appeler le 117. Dès qu’on est en situation de danger. La police reste très attentive et mobilisée sur ces questions. Il faut avoir ce réflexe en cas de risque imminent.

Que faire si on prend la fuite? Où aller?
Au centre d’accueil de Malley Prairie, non sans appeler avant, cela est préférable. Ce Centre propose une ligne téléphonique d’urgence, 24 heures sur 24. On y trouve du soutien, de l’orientation juridique, une possibilité de parler. Et, en cas de nécessité, Malley Prairie offre des possibilités d’hébergement. Des dispositions pour garantir l’observation des règles de l'OFSP et en cas de besoin un confinement des personnes atteintes par le Covid-19 ont été prises. Et un autre grand lieu d’accueil est en cours d’aménagement, sur un site non communiqué afin de garantir la sécurité des personnes hébergées. Mais depuis le téléphone d’urgence de Malley Prairie, chaque victime peut être orientée.

Et ailleurs dans le canton?
Il y a les centres LAVI d’aide aux victimes à Aigle, Yverdon et Lausanne. En ce moment, pas de guichet physique, mais une consultation téléphonique est en place. Je rappelle aussi que des constats médicaux de violence peuvent être effectués à Yverdon, Rennaz, Nyon et au CHUV. La police a expliqué que les auteurs de violences pouvaient être éloignés du domicile. Où sont-ils emmenés?
Lorsque la police intervient, elle évalue la dangerosité et décide au besoin d’expulser l’auteur avec interdiction de revenir au domicile. Selon le principe de qui frappe part. Suite à une évaluation des besoins et l’application de ce principe, il a été établi que les auteurs trouvent le plus souvent une solution auprès d’amis et de la famille. Si cela n’était pas le cas, il reste les foyers d’accueil d’urgence. Des enfants peuvent aussi être concernés par la violence, hors du couple. Que doivent-ils faire s’ils sont victimes?
117, toujours en cas de danger imminent. Le Service de protection de la jeunesse (SPJ) a aussi mis en place depuis quelques jours une ligne téléphonique. Elle offre soutien et conseil aux jeunes et aux parents.

Créé: 20.03.2020, 15h51

Numéros et sites principaux

www.vd.ch/violence-domestique

Centre d'accueil Malley Prairie, consultation et refuge:
021 620 76 76
info@malleyprairie.ch

Service de protection de la jeunesse:
Pour les jeunes jusqu’à 25 ans. 24h/24h, gratuit et confidentiel.
appel au 147 ou
147.ch

Centre LAVI , aide aux victimes:
Lausanne : 021 631 03 00
Yverdon : 021 631 03 08
Aigle : 021 631 03 08

Unité de médecine des violences, pour constat:
Lausanne : 021 314 00 60
Yverdon :024 424 42 20
Montreux : 021 966 64 77
Nyon: 021 314 08 51

Questions anonymes sur internet:
Violencequefaire.ch

Auteurs de violence:
Centre prévention de l’Ale
021 321 24 00

Pôle agression et violence:
Consultation pour les personnes LGBT
077 438 96 50

La Main Tendue
Ecoute confidentielle, 24h/24
143

Articles en relation

Le papier-toilette, cet obscur objet du désir

Coronavirus La ruée sur les rouleaux a étonné tout le monde. Même les grands distributeurs. Le papier-toilette est un symbole de sécurité. Plus...

Ces personnes âgées qui bravent le confinement

Coronavirus Nombreuses sont les personnes de plus de 65 ans qui se promènent en dépit des recommandations. Le beau temps et l’ennui les poussent à désobéir. Plus...

La distribution de vivres aux plus démunis se complique

Coronavirus Certaines associations sont au point mort, d'autres s'en tirent mieux. Exemples entre Lausanne et le Chablais. Plus...

Les vignerons offrent le port et vantent le visioapéro

Coronavirus Les commerces de vin peuvent rester ouverts, au même titre que les épiceries. Plus...

La consommation d'eau baisse depuis lundi

Coronavirus La fermeture des commerces ferait descendre la courbe du réseau lausannois. Prudence dans les stations d'épuration. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.