Passer au contenu principal

Bars, cafés, restaurants forcés de fermer à 22h00 dès ce soir

L'ensemble des établissements publics du canton fermeront désormais à 22h00, par ordre du Conseil d'Etat.

Image d'illustration
Image d'illustration
Keystone

Un jour seulement après l'annonce des mesures de protection de la population contre le coronavirus, le Conseil d'Etat vaudois serre la vis.

«Il était indispensable de clarifier les mesures prises hier, en particulier sur la distance sociale, établie à 2 mètres par l'Office fédéral de la santé publique, explique la ministre vaudoise de la santé, Rebecca Ruiz. En effet, nous avons déjà remarqué hier que certains établissements ne respectaient pas ce que nous avions décidé et nous observons trop de gens qui sortent, partout, en se tenant proches les uns des autres.»

Gilles Meystre, président de GastroVaud, acquiesce : «La situation sanitaire exige des précisions et des restrictions nouvelles. Notre branche doit y contribuer, même si le coût est élevé.» Avec ou sans terrasse, les bars, les cafés et les restaurants sont désormais contraints de fermer à 22h00 tous les soirs, jusqu'à nouvel avis. La mesure s'applique dès ce soir, samedi.

Deuxième mesure majeure: l'espacement des clients. D'une part, une distance minimale de deux mètres doit séparer les tables les unes des autres. D'autre part, une distance d'au moins un mètre doit séparer chaque couvert, sauf pour les tables qui ne comptent que deux couverts.

Enfin, deux autres règles visent à limiter l'afflux des clients sur les terrasses. Ainsi les tables hautes sont limitées à deux personnes debout et les clients qui n'ont pas de table ne peuvent pas être servis.

La limite de 50 personnes (clients et personnel) par salle close est applicable à tous les établissements. Le texte précise que la terrasse est comprise dans le calcul. Un café-restaurant a le droit de placer 50 personnes par salle close, s'il en a plusieurs.

Sur délégation du Conseil d'Etat, ce sont Rebecca Ruiz et son collègue en charge de l'économie, Philippe Leuba qui signent ensemble une directive d'application de quatre pages. Le texte a été diffusé peu après 17h30. Il entre en vigueur «avec effet immédiat». Le texte précise aussi que« les mesures doivent être appliquées impérativement» et que «des contrôles seront opérés et des sanctions strictes seront prononcées à l'égard des contrevenants».

La question économique ne disparaît pas derrière l'urgence sanitaire, pour les 1600 établissements membres de GastroVaud.«Nos membres expriment beaucoup de surprise et s’interrogent énormément sur la viabilité économique de leurs établissements, dans ces conditions, poursuit Gilles Meystre. Des dispositifs d’aide financière vont s’avérer indispensables pour éviter les banqueroutes. Y compris pour les indépendants, nombreux dans la branche.»

Rappelons que les discothèques, les boîtes de nuit et les clubs érotiques sont complètements interdits depuis vendredi. Même régime pour les cinémas, les théâtres, les musées, les centres sportifs, les centres de jeunesse, les fitness, les piscines et les centres de bien-être. Leurs portes doivent rester closes.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.