Passer au contenu principal

La Ville de Lausanne renonce à ses loyers commerciaux et lance une hotline

Les autorités n'encaisseront pas leurs loyers commerciaux et ceux de leurs établissements publics. Les personnes âgées auront par ailleurs leur hotline.

Gérald Bosshard

Lausanne s'adapte au Coronavirus. Les autorités ont pris une série de décisions qui devraient soulager un peu une partie de sa population.

Les personnes âgées vont avoir leur ligne téléphonique dédiée. Il s'agit du 021 315 35 08. Elles pourront y poser toutes les questions non médicales qu'elles souhaitent, mais aussi trouver une écoute et de l'aide. Un service gratuit de ravitaillement à domicile est aussi lancé, en collaboration avec vélocité et la société des commerçants.

Ceux-ci ont enfin une bonne nouvelle, du moins ceux qui sont des locataires commerciaux de bâtiments appartenant aux autorités. La Ville renonce à l'encaissement des loyers, pour la durée des interdictions au moins (30 avril). Elle appelle les propriétaires privés à faire de même. Elle renonce aussi à percevoir la taxe sur les terrasses pour l'ensemble du premier semestre 2020. Idem pour celle sur les marchés.

Sur le plan des projets, Lausanne reporte d'un an la réforme de sa taxe de séjour. Et répète confirmer ses subventions pour le sport et la culture. Ces deux domaines font d'ailleurs eux aussi l'objet d'une attention particulière: une entité à la Ville est dédiée à leur fournir l'aide nécessaire pour les démarches relatives au chômage partiel.

Jeudi matin, le PLR Lausanne avait formulé une série de revendicationsproches des annonces faites par le syndic, Grégoire Junod.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.