Passer au contenu principal

Les mécanismes d’une hormoneCortisol: et si on décryptait le vrai du faux?

Surnommé «l’hormone du stress», il est souvent craint ou diabolisé. Mais à force d’en entendre parler, nous tendons à oublier sa véritable fonction.

Les pics de stress ponctuels seraient bénéfiques, selon les spécialistes. Les choses se compliquent quand il devient chronique.
Les pics de stress ponctuels seraient bénéfiques, selon les spécialistes. Les choses se compliquent quand il devient chronique.
Getty Images/Westend61

«Comment faire baisser votre taux de cortisol – et donc de stress»: voilà une phrase que vous avez certainement déjà lue en feuilletant un magazine ou en scrollant sur Instagram. Sans doute vous êtes-vous dit alors, un brin inquiet, que votre niveau de stress semble en effet un peu élevé en ce moment. Ce qui ne serait d’ailleurs pas surprenant: omniprésent en temps «normaux», il augmente encore depuis le début de la pandémie et est même un sujet de conversation régulier. Ce qui n’arrange rien, d’ailleurs.

En 2017, le psychologue et auteur américain Seth Swirsky soulignait que le simple fait de prononcer le mot «stress» pouvait le faire monter par une réaction en chaîne dans l’organisme. Réaction à laquelle participe justement ce fameux cortisol, qu’on accuse volontiers de tous les maux. À tort ou à raison? Le point sur l’une des hormones les plus vilipendées de notre époque.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.