La Colombie se fait surprendre par le Japon

FootballVite réduite à dix, la Colombie a raté son entrée en lice contre le Japon. Elle s'est inclinée deux buts à un.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la Colombie, la Coupe du monde a bien mal démarré. Privé d'entrée de leur meilleur joueur, James Rodriguez, cantonné au banc en raison d'une blessure musculaire à la jambe, les Cafeteros ont concédé un penalty dès la 3e minute et vu un joueur exclu pour une main sur la même action. Les Sud-Américains sont donc entrés dans la compétition avec un handicap insurmontable de 0-1.

Sur un contre japonais, le défenseur central Davinson Sanchez s'est retrouvé seul face à Yuya Osako. Ce dernier s'est débarrassé du dernier arrière colombien pour armer un tir, brillamment repoussé par le portier Ospina, mais sur la reprise de Kagawa, Carlos Sanchez a tendu le bras pour suppléer son gardien, battu. Penalty et carton rouge contre Carlos Sanchez pour une double peine réglementaire et 1-0 pour les Asiatiques par Shinji Kagawa (6e).

Le ciel était tombé sur la tête des Colombiens. Mais ils sont parvenus à réagir. D'abord par leur capitaine emblématique Radamel Falcao, qui a tenté une déviation du bout du pied (12e). Puis à la demi-heure de jeu, l'entraîneur José Pekerman n'a pas hésité à sortir son moteur offensif, Juan Cuadrado (Juventus) pour faire entrer Wilmar Barrios, histoire de rééquilibrer son milieu de terrain. Une bonne décision qui a permis aux Colombiens de stopper les contres japonais à l'image de ceux qui ont conduit aux occasions réelles de but pour Inui, plat du pied raté, et pour Osako, à côté.

La revanche japonaise

Les Sud-Américains sont même parvenus à égaliser sur un coup franc généreusement accordé. Juan Fernando Quintero a surpris l'arrière-garde japonaise en tirant sous le mur qui avait sauté à l'unisson. L'habituel portier du FC Metz, Kawashima n'a pu qu'effleurer le ballon, collé à son premier poteau (39e).

Les Colombiens ne sont pas parvenus à rebondir sur cette égalisation. Ils ont même subi une domination nippone en deuxième mi-temps. Les coéquipiers de Kagawa se sont créé plusieurs occasions. Sur l'une d'elle manquée par le Marseillais Hiroki Sakai, Osako a pu surprendre la défense colombienne d'un coup de tête qui a laissé Ospina (73e) sans réaction.

Cette fois-ci, les Sud-Américains, même avec l'entrée de James Rodriguez à l'heure de jeu, n'ont pas réussi à revenir une deuxième fois. Le Japon tenait sa revanche du Brésil, où il avait été fessé 4-1 par la Colombie.

(ats/nxp)

Créé: 19.06.2018, 16h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.