Passer au contenu principal

FootballLa Colombie se fait surprendre par le Japon

Vite réduite à dix, la Colombie a raté son entrée en lice contre le Japon. Elle s'est inclinée deux buts à un.

Pour la Colombie, la Coupe du monde a bien mal démarré. Privé d'entrée de leur meilleur joueur, James Rodriguez, cantonné au banc en raison d'une blessure musculaire à la jambe, les Cafeteros ont concédé un penalty dès la 3e minute et vu un joueur exclu pour une main sur la même action. Les Sud-Américains sont donc entrés dans la compétition avec un handicap insurmontable de 0-1.

Sur un contre japonais, le défenseur central Davinson Sanchez s'est retrouvé seul face à Yuya Osako. Ce dernier s'est débarrassé du dernier arrière colombien pour armer un tir, brillamment repoussé par le portier Ospina, mais sur la reprise de Kagawa, Carlos Sanchez a tendu le bras pour suppléer son gardien, battu. Penalty et carton rouge contre Carlos Sanchez pour une double peine réglementaire et 1-0 pour les Asiatiques par Shinji Kagawa (6e).

Le ciel était tombé sur la tête des Colombiens. Mais ils sont parvenus à réagir. D'abord par leur capitaine emblématique Radamel Falcao, qui a tenté une déviation du bout du pied (12e). Puis à la demi-heure de jeu, l'entraîneur José Pekerman n'a pas hésité à sortir son moteur offensif, Juan Cuadrado (Juventus) pour faire entrer Wilmar Barrios, histoire de rééquilibrer son milieu de terrain. Une bonne décision qui a permis aux Colombiens de stopper les contres japonais à l'image de ceux qui ont conduit aux occasions réelles de but pour Inui, plat du pied raté, et pour Osako, à côté.

La revanche japonaise

Les Sud-Américains sont même parvenus à égaliser sur un coup franc généreusement accordé. Juan Fernando Quintero a surpris l'arrière-garde japonaise en tirant sous le mur qui avait sauté à l'unisson. L'habituel portier du FC Metz, Kawashima n'a pu qu'effleurer le ballon, collé à son premier poteau (39e).

Les Colombiens ne sont pas parvenus à rebondir sur cette égalisation. Ils ont même subi une domination nippone en deuxième mi-temps. Les coéquipiers de Kagawa se sont créé plusieurs occasions. Sur l'une d'elle manquée par le Marseillais Hiroki Sakai, Osako a pu surprendre la défense colombienne d'un coup de tête qui a laissé Ospina (73e) sans réaction.

Cette fois-ci, les Sud-Américains, même avec l'entrée de James Rodriguez à l'heure de jeu, n'ont pas réussi à revenir une deuxième fois. Le Japon tenait sa revanche du Brésil, où il avait été fessé 4-1 par la Colombie.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.