Passer au contenu principal

Japonais et Sénégalais se neutralisent

Les deux leaders du groupe H se sont séparés sur un match nul (2-2), dimanche à Ekaterinbourg.

La situation reste très ouverte dans le dernier groupe de cette Coupe du monde.
La situation reste très ouverte dans le dernier groupe de cette Coupe du monde.

Vainqueurs de leur premier match dans le groupe H, le Japon et le Sénégal se sont séparés dos à dos à Ekaterinbourg. Un nul 2-2 logique entre deux équipes qui ont cherché à produire du jeu.

Après deux matches, peu de monde aurait parié sur un groupe H mené par le Japon et le Sénégal avec la Pologne et la Colombie en queue de peloton. Et pourtant.

Il faut dire que face à la Suisse en amical début juin à Lugano, les Blue Samurais n'avaient pas franchement convaincu les observateurs. On se faisait même du souci pour les Nippons dans un groupe plutôt relevé. Seulement, la Coupe du monde a commencé par une victoire face aux Colombiens et la perception que l'on s'est faite du Japon a changé.

Les Asiatiques ont confirmé leur bonne prestation colombienne après une mise en train plus poussive. Il a fallu une vingtaine de minutes et le premier but africain pour «secouer» les hommes d'Akira Nishino.

Car les Sénégalais ont été les premiers à se mettre en action et à ouvrir le score grâce à leur vedette Sadio Mané (12e). L'attaquant de Liverpool a cependant eu de la chance que le gardien japonais Kawashima renvoie un essai de Sabaly des deux poings sur son genou.

Mais ensuite, les Japonais ont commencé à prendre l'ascendant dans le jeu. Et à la 34e, Inui a pu enrouler une belle frappe du droit pour l'égalisation.

Deux buts empreints de naïveté

La deuxième mi-temps s'est jouée sur un très bon rythme avec des actions de part et d'autre. Les Japonais ont eu deux immenses occasions par Osako (60e) et par Inui (64e) qui a trouvé la transversale sur une nouvelle frappe superbement dosée.

Mais il y a au sein de ces deux équipes une candeur qui s'est révélée coupable. Les Japonais ont tout d'abord laissé faire les Sénégalais à la 71e et le jeune Wagué, 19 ans, a pu surgir pour redonner l'avantage à son pays. Mais sur une action nippone, le gardien africain Khadim N'Diaye a manqué sa sortie et c'est le vétéran Honda qui a profité du cadeau pour remettre les deux équipes à niveau (78e).

En fin de match, il n'y avait plus tellement d'essence dans les deux camps et le nul a finalement contenté tout le monde. Les Japonais, revenus deux fois au score, termineront leur phase de poules contre la Pologne qui doit se reprendre contre la Colombie dimanche soir. Les Sénégalais dovient eux se préparer à un match difficile contre la Colombie.

Japon - Sénégal 2-2 (1-1)

Iekaterinbourg. 32'572 spectateurs. Arbitre: Rocchi (ITA). Buts: 11e Mané 0-1. 34e Inui 1-1. 71e Wagué 1-2. 78e Honda 2-2.

Japon: Kawashima; Hiroki Sakai, Yoshida, Shoji, Nagatomo; Hasebe, Shibasaki; Haraguchi (75e Okazaki), Kagawa (72e Honda), Inui (87e Usami); Osako.

Sénégal: Khadim N'Diaye; Wagué, Sané, Koulibaly, Sabaly; Gueye, Alfred N'Diaye (65e Kouyaté), Pape Alioune N'Diaye (81e N'Doye); Sarr, Niang (86e Diouf), Mané.

Notes: 64e tir sur la transversale d'Inui. Avertissements: 58e Niang. 68e Inui. 90e Sabaly. 91e N'Doye. 94e Hasebe.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.