La Belgique boute le Brésil hors du Mondial

FootballLa Seleçao ne sera pas championne du monde, vaincue à Kazan par les Diables Rouges (2-1) en quart de finale.

Vidéo: Opta

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a plus de grandissime favori en Russie. Après l’Allemagne, c’est le Brésil qui est passé à la trappe vendredi soir, vaincu par une Belgique sans complexe (2-1). Les Diables Rouges reviennent dans le dernier carré pour la première fois depuis 1986 et défieront la France mardi à Saint-Pétersbourg pour une place en finale de la Coupe du monde.

Au-dessus de la Kazan Arena, les dieux du football étaient Belges. En début de partie, la reprise de Thiago Silva a d’abord trouvé le poteau sur un corner botté par Neymar (8e). Complètement battu, Courtois pouvait remercier son montant. Puis, quelques minutes plus tard, c'est le pauvre Fernandinho qui trompait son gardien Alisson au premier poteau (13e) pour le onzième but contre son camp du Mondial.

Immense Courtois

Pire, après la demi-heure de jeu, Kevin De Bruyne envoyait les Brésiliens dans les cordes. En contre, Lukaku abattait un travail de titan pour servir son partenaire. Le joueur de Manchester City s’en allait ensuite tromper Alisson d’un tir croisé limpide (31e). Une fois seulement dans son histoire – en 1938 – le Brésil avait remonté un handicap de deux buts pour s’imposer.

En deuxième période, Neymar, Jesus, et Douglas Costa tentaient le tout pour le tout pour tromper la vigilance de l’arrière garde belge. C’est finalement Renato Augusto, de la tête, qui redonnait espoir à tout un pays sur un service caviar de Coutinho (76e). Mais à la 93e minute, Courtois envoyait sa sélection en demi-finale en sortant une frappe de Neymar qui partait sous sa latte.

Créé: 06.07.2018, 23h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.