Une revanche en finale avec France-Croatie

Demi-finaleEn 1998, Thuram avait éliminé la Croatie de Suker en demi-finale. Celle de Modric, qui a éliminé l’Angleterre, retrouve les Bleus.

Oublié par la défense anglaise, Mario Mandzukic envoie la Croatie en finale lors des prolongations (109e).

Oublié par la défense anglaise, Mario Mandzukic envoie la Croatie en finale lors des prolongations (109e). Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce sera une bataille du passé qui va refaire surface dans le présent. Le parfum d’une revenche en tout cas. Il y a vingt ans, la Croatie qui croyait tenir son os en demi-finale avait vu la France lui barrer le rêve pour son premier Mondial.Vingt ans après, c’est Modric et les siens qui se dressent devant les Français. Les hommes de Deschamps semblent intouchables? Attention à ces Croates-là: ils ont des ressources insoupçonnées, eux qui ont écarté l’Angleterre alors qu’elle menait au score.

Ils vont d’ailleurs avoir les têtes lourdes les Anglais en songeant à l’occasion manquée. En pensant à ce qu’ils auraient pu vivre dimanche prochain, en se souvenant de ces soirées où certains leur parlaient du passé.

Combien sont-ils dans cette sélection des Three Lions à avoir entendu un grand-père leur raconter ce 30 juillet 1966, quand l’Angleterre des Charlon, Moore, Hurst ou Banks avait arraché le sacre au bout du suspense? Combien de fois l’ont-ils écoutée, poliment, cette chanson qui parlait d’un temps d’avant le temps, mais d’un moment qui toujours existait si fort.

Cette Angleterre qui a le culte du protocole et le respect de l’étiquette ne pouvait pas ignorer cette héritage, tantôt fardeau, tantôt cadeau. Mais qu’a-t-elle fait pour prolonger ce passé et le faire vivre aujourd’hui en 2018.

A vrai dire, l’Angleterre de Southgate s’est montré immédiatement à la hauteur de l’événement. Avec des envies et des idées dès les premières, minutes, avec ce système tout neuf pour elle, ce 3-5-2 qui replie ses ailes pour défendre à cinq à la perte de balle. C’est ambitieux et cela a de quoi surprendre plus d’un adversaire quand tout est en place. Et c’était le cas dès les tous premiers instants. Il y a donc eu un coup-franc et c’est l’homme du couloir droit qui s’en est chargé. Ce n’est pas un comique, Trippier. Il a posé le ballon et enroulé un bijou qui a laissé Subajic sans réaction: 1-0 pour les Anglais après seulement cin minutes. Mais quand on touche du doigt son rève si tôt, que se passe-t-il?

Beaucoup de choses, trop sans doute. Portés par cette entame idyllique, l’Angleterre a eu des chances de doubler la mise. Et elle est arrivée à la pause comme cela. Sûre d’elle. C’est là que les problèmes ont commencé.

Dans ce vestiaire anglais, l’élégant Gareth Southgate avait beau dépassionner les débats, il sentait bien que quelque chose ne tournait déjà plus rond dans les têtes de ses ouailles. A trop répéter que l’on a rien à perdre, on éveille les soupçons. Rien à perdre, c’est une formule pour cacher la vérité, pour dissimuler l’importance de l’instant. Et fatalement, cet enjeu devenait envahissant: une finale de Mondial!

Les Anglais sont revenus sur la pelouse paralysés. Et les Croates, eux, presque libérés. Des souvenirs, ils en ont aussi. Ils sont moins vieux, ils ont grandi avec les posters des héros de 1998, ces Suker, Boban ou Prosinecki qui avait déjà atteint eux aussi une demi-finale de Mondial. C’est dur de se montrer à la hauteur de ceux-là. Sauf quand il n’y a plus le choix. Sauf quand on est mené 1-0 et qu’il faut bien égaliser ou tomber.

Non, cette Croatie n’a pas à rougir de ses souvenirs. Au moment même où ceux des Anglais se dissipaient, emportés par la poids de l’événement, ce sont ceux des Croates qui ont refait surface. Perisic a d’abord profité des lourdeurs de Trippier et de Walker pour égaliser. Et c’est ensuite en prolongations, après un vague réveil anglais, que la Croatie a enfoncé le clou, avec l’inévitable Mandzukic.

Il faut dire bravo à l’Angleterre pour son parcours admirable, pour le travail de Southgate, pour cette sélection jeune qui a un bel avenir. Mais il faut aussi saluer cette Croatie qui avait la tête sous l’eau après la première période et qui, au terme d’une troisième prolongation consécutive (après le Danemark et la Russie) a encore des ressources pour se hisser en finale.

Dans quel état physique? C’est toute la question, d’autant plus que les Croates ont un jour de moins de récupération que les Français. Décidément, tout sourit à Deschamps, même ça.

(24 heures)

Créé: 11.07.2018, 23h17

Articles en relation

La France dans tous ses états

Mondial 2018 L'équipe de France peut-elle à nouveau gravir toutes les marches qui l’ont menée au sommet du football mondial il y a vingt ans? Plus...

La Croatie la voulait plus que tout

Football – Mondial Les Croates défieront la France, dimanche, en finale de la Coupe du monde, après leur succès arraché aux mains des Anglais en demie (2-1 ap). Plus...

La Croatie brise le rêve de la Russie

Football Pays hôte de cette Coupe du monde, la Russie a été éliminée aux tirs au but par la Croatie samedi soir à Sotchi. Plus...

Croatie - Angleterre

2-1 ap (o-1, 1-1)

Moscou (Loujniki) 78 011 spectateurs.
Arbitre: M. Cakir (Turquie).
Buts: 5e Trippier 0-1; 68e Perisic 1-1; 109e Mandzukic 2-1.
Croatie: Subasic; Vrsaljsko, Lovren, Vida, Strinic (95e Pivaric); Brozovic, Rakitic; Rebic (102e Kramaric), Modric, Perisic; Mandzukic (115e Corluka).
Angleterre: Pickford; Walker (111e Vardy), Stones, Maguire; Trippier, Alli, Henderson (97e Dier), Lingard, Young (91e Rose); Sterling (74e Rashford), Kane.
Avertissements: 48e Mandzukic (jeu dur), 53e Mandzukic (jeu dur), 54e Walker (réclamation), 96e Rebic (jeu dur).
Notes: La Croatie sans Kalinic (exclu du groupe). L’Angleterre au complet. 72e frappe de Perisic sur le poteau.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.