Passer au contenu principal

Rojo, de fossoyeur à sauveur de l'Argentine

Peu après avoir commis une faute qui avait le poids d’un penalty, le défenseur est devenu un buteur providentiel.

Rojo vient d’offrir le but de la victoire à l’Argentine. Messi avait ouvert le score. Les deux hommes savourent.

Il aurait pu causer la perte de l’Argentine, mais il l’a finalement sauvée. En dix minutes à peine, mardi soir face au Nigeria (victoire 2-1 et qualification pour les 8es de finale), Marcos Rojo a vécu un véritable carrousel d’émotions. Impliqué sur la scène qui aurait pu valoir un second penalty à l’équipe africaine (faute de main), le défenseur de l’Albiceleste s’est transformé en buteur providentiel (86e minute), armant du pied droit – alors qu’il est gaucher – une volée parfaite qui libérait tout un peuple. «Ce but est pour ma famille et pour ce groupe qui le mérite», a-t-il souligné dans la ferveur d’une nuit de folie à Saint-Pétersbourg. Ajoutant aussitôt: «Maintenant, le tournoi pour nous peut commencer.» Une petite phrase sans doute lourde de sens du côté de l’équipe de France, prochain adversaire de l’Argentine, samedi dès 16 heures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.