Les 19 plus beaux livres de Suisse ont été élus

LittératureDix-neuf ouvrages ont été primés par l'Office fédéral de la culture (OFC) dans le cadre du concours annuel «les plus beaux livres suisses».

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Office fédéral de la Culture

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le concours a pour but de distinguer des réalisations particulièrement abouties dans la production et l'art du livre, et d'attirer l'attention sur des ouvrages qui expriment les tendances contemporaines, explique l'OFC dans un communiqué publié ce jeudi.

«Artiste genevois et international, équipe de chercheurs suisses, graphiste bâlois, imprimeur tessinois, éditeur basé à Lausanne et à Genève, le plus beau livre du monde est 100% suisse», a indiqué jeudi à Keystone-ATS Marie Pittet, responsable chez art&fiction. Paru en décembre dernier, l'ouvrage a été dirigé par Elisabeth Jobin et Yann Chateigné, conçu et mis en page par Dan Solbach.

Cette publication de 424 pages et 610 illustrations, fruit de deux années de recherche, présente près de 400 documents d'archives accompagnés d'une dizaine d'essais éclairant la richesse des archives Ecart, collectif artistique genevois.

La plus haute distinction du concours international «Best Book Design from all over the World 2020» est décernée chaque année par la Fondation Buchkunst (livre d'art), sise à Leipzig en Allemagne. Trois autres médailles (or, argent et bronze), ainsi que des titres honorifiques, sont aussi décernés annuellement.

Deux d'entre eux ont été remportés par des ouvrages suisses. La médaille d'argent est allée au «Musée ne suffit pas/ The Museum is Not Enough» (Jonathan Hares, Lausanne) et le diplôme d'honneur à «Etwas fehlt» (Vinzenz Meyner, Zurich).

Lors de cette édition 2020, cinq jurés en provenance d'Allemagne, de France, des Etats-Unis, de Corée du Sud et d'Estonie ont jugé début février près de 600 livres issus de 31 pays à la Bibliothèque nationale allemande de Leipzig. La remise officielle du prix aura lieu dans le cadre de la Foire du livre de Leipzig, du 12 au 15 mars.

Plus beaux livres suisses

L'«Almanach ECART», «Le Musée ne suffit pas» et «Etwas fehlt» ont également été primés par l'Office fédéral de la culture (OFC) dans le cadre du concours annuel «les plus beaux livres suisses», de même que 17 autres ouvrages. Tous seront exposés au Helmhaus de Zurich du 3 au 6 septembre, indique jeudi l'OFC dans un communiqué.

Le concours a pour but de distinguer des réalisations particulièrement abouties dans la production et l'art du livre, et d'attirer l'attention sur des ouvrages qui expriment les tendances contemporaines, précise l'OFC.

Le prix Jan Tschichold, qui honore des prestations remarquables dans le domaine du design éditorial, a quant à lui été attribué à Maximage. Fondé en 2009 par David Keshavjee et Julien Tavelli, le studio est basé à Genève, Zurich et Paris. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 15h25

Articles en relation

«Pour le relieur, chaque livre est une aventure»

Métier d'art Pour Laetitia Walsh, la reliure de création, c’est protéger et mettre en valeur l’écrit. Visite dans son atelier de La Sarraz en marge d'une exposition à Nyon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.