Avec la CUB, les professionnels veulent faire parler la pierre

ArchitectureHôte espéré du futur Pôle muséal, la Fondation Culture du Bâti a dévoilé mardi ses intentions prosélytes et culturelles.

Eligio Novello, membre du comité de pilotage de la CUB.

Eligio Novello, membre du comité de pilotage de la CUB. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un acronyme comme un élément chimique pour fusionner les acteurs de l’architecture vaudoise. L’ambition de la CUB, pour Culture du Bâti, a été levée mardi dans une cabane de chantier, à l’emplacement où le futur Pôle muséal rebaptisé Plateforme10 devrait accueillir la nouvelle fondation. Celle-ci regroupe 17 partenaires et acteurs du bâti et du paysage cantonaux, issus du monde professionnel, associatif, académique et économique, dont la Fédération des architectes suisses, l’EPFL, la Fédération suisse des urbanistes et le Forum d’architectures Lausanne. Une sorte de communauté faîtière pour faire dialoguer les disciplines au niveau régional, national et international, éclairer l’actualité, démystifier un domaine a priori complexe. Et informer le public sur les grands projets cantonaux, tel un canal de transmission des intentions de l’Etat de Vaud en matière de construction – dans cette optique, et aussi parce que la fondation entend interagir avec les dimensions culturelles de Plateforme10, elle a été inaugurée mardi par les conseillers d’Etat Pascal Broulis et Anne-Catherine Lyon.

«Faire connaître les valeurs de l'architecture»

«Mais nous nous réclamons absolument indépendants et neutres», précise Eligio Novello, au comité de pilotage de ce qui reste un projet sans toit, le comble pour une fondation du bâti. Les édifices du futur site muséal devraient accueillir les 500 m2 nécessaires aux bureaux et aux expositions de la CUB, qui serait la troisième fondation après Félix Vallotton et Toms Pauli à l’intégrer. Pascal Broulis se donne dix-huit mois pour y «caser» la CUB. «Cela était inscrit dans le cadre du concours, ça correspond pour nous à une promesse», se rassure Eligio Novello, qui voit dans la création de Plateforme10 un «momentum» à saisir pour «développer un porte-voix magnifique pour faire connaître les valeurs de l’architecture».

En attendant, la fondation veille à son financement via un crowdfunding et une association des amis. Et offre une première réalisation concrète de son prosélytisme avec la tenue d’une exposition en deux parties présentées à Archizoom et au Forum d’architectures (f’ar), consacrée à l’œuvre et à la vie de Hannes Meyer, pionnier suisse du Bauhaus et promoteur d’un «design collectif» aux utopies socialisantes, pour qui l’architecture devait répondre «aux besoins du peuple plutôt qu’aux besoins du luxe». La promotion immobilière de 2016 souligne chaque jour l’obsolescence de ce credo. A la CUB de lui rendre un peu de brillant. (24 heures)

Créé: 20.09.2016, 21h38

Infos pratiques

Exposition «Le principe CO-OP – Hannes Meyer et le concept de design collectif»
Jusqu’au 15 octobre
archizoom.epfl.ch
www.archi-far.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...