Chevilles en rébellion douce

TendanceLes repérages de Renata Libal, rédactrice en chef du magazine «encore!»

La chaussette de la marque belge Mosaert, du chanteur Stromae.

La chaussette de la marque belge Mosaert, du chanteur Stromae. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’objet

En coton avec un rien d’élasthanne, la chaussette aux motifs tendres propose un effet rideaux de grand-mère sur les chevilles. Entrelacs de bluettes et de feuilles genre nénuphars, elle assume crânement son inspiration Art déco. Kitsch? Evidemment, et quel bonheur! La petite fantaisie de pied se décline en deux tailles extensibles, une pour petits petons éventuellement féminins (36/41), une autre pour vastes bateaux généralement masculins (42/46). L’important est qu’elle aille partout et à tout le monde.

L’attitude

La transition entre l’ourlet du pantalon et la chaussure représente toujours un espace délicat à gérer - surtout dans les garde-robes masculines, où la chaussette discrètement marine fait vite pépère. Deux tendances s’affrontent en ce moment: la minisocquette qui se cache dans la basket et met en valeur la courbe délicate de la malléole nue (penser à retrousser le bas du pantalon) ou la chaussette bariolée qui introduit un effet de surprise entre deux surfaces ternes. La touche d’humour à la cheville est actuellement une lame de fond, comme un concours d’extravagance au ras du bitume. Jubilatoire! Et encore mieux au printemps avec des shorts.

La marque

Tous les grands noms de la bonneterie (Burlington, Falke, Dilliysocks…) exploitent le créneau de la cheville qui s’amuse, mais un coup de cœur tout particulier va aux modèles de la marque belge Mosaert, anagramme de Stromae, le chanteur en mode pause, ainsi que du mot maestro. Ce label, créé en 2007, chapeaute toutes les activités de Paul van Haver (de son nom de ville), de la scène aux costumes, en passant par la direction artistique. La partie textile est naturellement inspirée des tenues du chanteur: un univers unisexe, à l’esthétique fleurie et poétique. C’est son épouse, la styliste Coralie Barbier, qui signe les créations avec un certain militantisme en faveur d’un rapport alternatif à la mode: une seule collection par an (on en est à la «capsule» 5), une production en Europe, de petits volumes pour éviter les invendus. En outre, les entreprises qui fabriquent sont présentées sur le site et les coûts de production décrits avec transparence.

L’achat

Outre le partenariat actuel (jusqu’au 13 mai) avec la grande surface parisienne Le Bon Marché, les petites folies Mosaert s’achètent en ligne (17 euros la paire de chaussettes), sur mosaert.com. C’est un peu dangereux, car il y a aussi de fantastiques pullovers et (c’est nouveau) des tasses, des assiettes, des coussins…

Créé: 19.05.2018, 15h16

Articles en relation

Les foulards d’une jeune designer de la Riviera très en vogue

Luxe Créatrice d’accessoires de mode, Luna Ribes a franchi le seuil d’une série de boutiques chics et d’hôtels cinq étoiles Plus...

Le style des mecs débute par la basket

Tendance Devenue culte et unisexe, la basket marque les premiers pas des jeunes garçons dans la mode. Coup de sonde, alors que le rendez-vous des fans de sneakers, Swisssneaks, fête ses 5 ans ce samedi à Lausanne. Plus...

Le défilé de la HEAD séduit 2000 aficionados de la mode

Consécration Les élèves diplômés de la Haute école d’art genevoise en section Design Mode ont montré leurs créations vendredi soir à l’Espace Hippomène. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.