En 2020, osez le plein de culture sans modération!

LoisirsCiné, musique, scène, télé, livres... une brassée de propositions pour se réjouir de l’an neuf.

Céline Dion sera au Paléo le 20 juillet.

Céline Dion sera au Paléo le 20 juillet. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Scène

Zingaro à Avenches

Les cavaliers de Zingaro investiront l’Institut équestre national d’Avenches du 15 mai au 3 juin. Bartabas revisite ses chorégraphies du «Sacre du Printemps» et de «La Symphonie des Psaumes» de Stravinsky et crée une nouvelle pièce, «Élégie pour alto seul». N.R.

Soleil sur glace

Le Cirque du soleil réchauffera la toute nouvelle patinoire de Malley, la Vaudoise Aréna, du 9 au 13 septembre. Dans «Crystal», les saltimbanques entremêleront les arts circassiens et le patinage et emmèneront les spectateurs dans un univers à la fois glacé et lumineux. N.R.

Multiple Lambiel
Multitâche, multiculturel, multimédia... Dans son nouveau solo, Yann Lambiel tourne en dérision notre société multiplicatrice de tout. «Multiple» sera créé en février au Théâtre Pré-aux-Moines, à Cossonay, avant de partir en tournée dans de... multiples lieux. N.R.

Nordey à Vidy
Chacune de ses venues est un événement! Stanislas Nordey sera de retour au Théâtre de Vidy, en février (du 24 au 27), dans «Qui a tué mon père», monologue composé spécialement pour lui par Edouard Louis, disciple de Didier Eribon et coqueluche de la littérature française. N.R.

L’oasis de la Karl’s kühne Gassenschau
La fable écolo imaginée par la Karl’s kühne Gassenschau investira la carrière de Saint-Triphon dès le 26 mai 2020. Quatre ans avant la vague verte emmenée par Greta Thunberg, la troupe créait un spectacle sur la crise écologique, à grands coups d’effets visuels grandioses. Adapté en français par Karim Slama, «Sektor 1» se déroule dans un futur proche, où l’humanité résout le problème du traitement des déchets en les envoyant en orbite et vit selon des règles très strictes. Mais certains rechignent à se plier aux contraintes. Quand la nature humaine nuit à la Nature... N.R.


Arts visuels

De l’art à fleur de peau
Attendu sur sa capacité à se démarquer, le MCBA entame son programme d’expositions temporaires le 14 février avec de véritables aimants. Le capital séduction de Klimt, Schiele et de Kokoschka n’étant plus à prouver! Ce qui reste à l’être, c’est la faculté d’étonner sur des noms beaucoup exposés récemment. «À fleur de peau» prend le pari! FMH

Après Venise, Lausanne
L’été dernier, public et critique, médusés, ont classé «Moving Backwards» de la Lausannoise Pauline Boudry, œuvrant en duo avec Rentate Lorenz, parmi les incontournables de la 58e Biennale de Venise. La première suisse de cette marche arrière chorégraphiant le vivre ensemble l’est tout autant! À voir à l’Arsenic à Lausanne du 26 mars au 5 avril. FMH

Le plein air en force
Il y a les expositions qui fleurissent et passent, souvent victimes d’une mode ou celles qu’on attend, curieux. Et 2020 les fait revenir toutes en même temps! Pas de thème encore, ni de noms d’artiste pour Bex&Arts mais des dates, on sait que la triennale de sculpture contemporaine vivra une nouvelle édition du 6 juin au 18 octobre dans le parc de Szilassy. La tout aussi culte «Arts Môtiers 2020» fait son grand retour après cinq ans d’absence, l’affiche présente une pièce de l’Appenzellois Roman Signer et annonce l’édition du 21 juin au 21 septembre. L’été passé, c’est le meilleur de la création photographique contemporaine qui prend le relais avec un nouveau rendez-vous à Vevey pour Images du 5 au 27 septembre. FMH

Un cœur sauvage à Vevey
Peintre allergique aux frontières entre l’art et les arts décoratifs, féministe, pamphlétaire mais encore fervente avocate du paysage et du patrimoine, Marguerite Burnat Provins (1872-1952) porte si bien son prénom que ses aspirations comme ses combats s’effeuillent à l’infini. Du 12 au 27 septembre, le Musée Jenisch à Vevey promet de ne rien oublier. FMH

Deux «au revoir»

C’est la der qui sonne au Mudac et à l’Élysée! Mais avant de faire leurs cartons direction Plateforme10, les institutions font les choses en grand. Une exposition «Extraordinaire!» (26 fév au 1er juin) avant de fermer la Maison Gaudard et un retour aux sources à l’Élysée avec René Burri (29 janv au 3 mai) qui était présent à l’ouverture en 1985. FMH


Musique actuelle

Birkin à Montreux
C’est toujours vers Gainsbourg que Jane Birkin revient, et son concert à l’Auditorium Stravinski de Montreux, le 31 mars, aura quelque chose de doublement symbolique: il sera le dernier d’une tournée symphonique lancée il y a quatre ans, après que la chanteuse a trouvé réconfort dans le catalogue de son ancien compagnon; il sera aussi l’occasion de la première rencontre sur scène entre Jane et sa fille Lou (Doillon), avec aussi Carla Bruni et Alain Souchon. Le début d’année montreusien vibrera encore aux harmonies de Tous en Choeur, dédié à Jean-Jacques Goldman, et aux refrains de Maxime Le Forestier. F.B.

Le 38e Cully Jazz
Il revient chaque année, mais c’est à chaque fois la fête. Le Cully Jazz Festival 38e du nom (du 27 mars au 4 avril) a ouvert très grand ses oreilles pour proposer au public de nombreuses découvertes dans un jazz qui fricote avec le groove, la pop et la musique du monde mais aussi son lot d’artistes de premier plan dans des configurations inédites, comme ce solo du pianiste Jason Moran au Temple. Ceux qui auraient manqué le batteur Mark Guiliana à Onze+ seraient bien avisés de se rattraper à Cully, tout comme ceux qui n’ont pas encore goûté à la fusion de Snarky Puppy, formation star d’une édition qui balance fort. B.S.

Céline Dion, diva au Paléo
En 1988, Céline Dion, 20 ans et juste débarquée de son Québec natal, chantait au Théâtre de Beausobre «J’irai où tu iras». L’histoire démontra que ce fut au contraire le public qui suivi en masse les pas de la Canadienne, bientôt vedette en France puis star mondiale sur la vague de «Titanic». Désormais diva anglo-saxonne, résidente de Las Vegas et comptable du plus grand nombre de disques vendus par une chanteuse, Céline crée l’événement en se produisant en festival cet été, qui plus est au Paléo. L’affaire se nouera le 20 juillet devant une plaine comble, les 30 000 billets s’étant arrachés en 22 minutes. F.B.

L’année du hard
Alors que les parieurs misent leur caleçon sur l’hypothèse d’une tournée d’AC/DC avec le revenant Brian Johnson au micro, une autre légende du hard rock a confirmé son concert suisse en 2020: Iron Maiden prendra d’assaut le Hallenstadion zurichois le 13 juillet. A Caribana, The Offspring sera présent le 17 juin. Les Docks lausannois feront du bruit avec, en vrac, W.A.S.P., Einstürdzende Neubauten et Fu Manchu. Et aussi les albums de Green Day, Greta Van Fleet et Mondo Generator, bolide de l’ex-Queens Of The Stone Age Nick Oliveri, au titre comme ses voeux 2019: «Fuck It!». F.B.

Quelques disques
L’astuce marketing date un brin, mais 2020 continuera sans doute la tendance aux nombreuses sorties discographiques de dernière minute, chez les petits comme les gros vendeurs. Au registre des choses confirmées, l’année nouvelle promet Algiers, Kesha, Pet Shop Boys, Of Montreal, La Roux, Tame Impala, Grimes, Weezer et Baxter Dury. Et chuchote les albums de Lady Gaga, Die Antwoord, Morrissey, Miley Cyrus, Kanye West et Red Hot Chili Peppers. Mais bon, on annonçait l’an dernier à la même date un nouveau disque de The Cure: on l’attend toujours. F.B.


Cinéma

L’ambition de Nolan
«Tenet» est mon projet le plus ambitieux, dit l’Américain Christopher Nolan, qui commence en film d’espionnage puis part dans plusieurs directions. Excitant, inédit.» Tourné dans 7 pays avec John David Washington et Robert Pattinson. Dès le 22 juil. C. LE

25e James Bond
«Bond a retrouvé son cœur», a lâché Naomie Harris en guise de révélation sur le 25e épisode. La franchise perdra ensuite son acteur Daniel Craig. «Mourir peut attendre» a connu une autre défection, le cinéaste Danny Boyle remplacé pour différent artistique par Joji Fukunaga. Dès le 8 avril. C. LE

«Kaamelott» X 3
«Sire, sire!...» Alexandre Astier arrive au bout de ses peines et lance «Premier volet», de la trilogie inspirée par sa série «Kaamelott». Manants et chevaliers se tiennent sur leur garde, tant le pari semble risqué après des essais en moyen métrage peu concluants. A suivre donc. Dès le 14 oct. C. LE

«Dune», le retour
La S. F. de Frank Herbert a cassé les dents d’Alejandro Jodorowsky en 1975, malgré l’appui de Mick Jagger ou Orson Welles, avec même Pink Floyd à la bande son. En 1986, David Lynch a essuyé un colossal échec après des bagarres avec les studios. Que sortira Denis Villeneuve de cette partition casse-gueule avec Josh Brolin? Dès le 23 déc. C. LE


Télévision

Duels de fantasy
Dans une année de séries à forte teneur S.-F. et fantasy, quelques duels émergent. Quel magicien triomphera de «The Witcher» et «The Lord of the Rings»? Quel auteur sera le mieux adapté: G. R. R. Martin et «The House of the Dragon» ou Neil Gaiman et son «Sandman»? Autre attente, «Snowpiercer». Bong Joon-ho avait impressionné avec sa version cinéma, le surdoué sud-coréen en produit la série. Tirée du roman des Français Lob, Legrand et Rochette, la saga déroule la survie ferroviaire de l’humanité sur sept ans, dans un monde gelé. Jennifer Connelly réchauffe l’atmosphère.C. LE

Le pape Sorrentino
Superproduction Canal +, HBO, Sky Atlantic, «The New Pope» arrive en saison 2 auréolé d’un bel accueil critique et populaire. Auteur inspiré en total contrôle, l’Italien Paolo Sorrentino garde la main sur le Vatican en pleine confusion. Son pape révolutionnaire, Lenny Belardo entre la vie et la mort, est sanctifié par des milliers de croyants, demande un successeur à la hauteur. Sir John Brannox, aristo british sophistiqué au charme irrésistible, pourrait faire l’affaire et du moins, détourner l’attention des scandales qui affligent le clergé. John Malkovitch se glisse sous la soutane avec une onctueuse malice. Canal +, dès janvier. C. LE

Six séries suisses, une plate-forme unique

En 2020, 6 séries suisses seront tournées, 3 par la RTS, 3 par la SRF. Du jamais vu, d’autant qu’une politique d’économie drastique, jusqu’à des coupes de 50 millions de francs, est mise en place. Mais ces séries, axées sur «des histoires de notre pays» souligne Sven Wälti, responsable film à la SSR, soutiendront aussi la création à l’automne, d’une plate-forme numérique réunissant les contenus RTS, SRF, RSI, RTR, doublés ou sous-titrés. En attendant, la RTS annonce les saisons 2 de «Wilder» et de «Quartier des banques», ainsi qu’en fin d’année, «Cellule de crise» de Jacob Berger. C. LE

Créé: 05.01.2020, 16h56

Mais encore

Musique classique

Mahler 4




Les 8 et 9 janvier, Simone Young termine en beauté son mandat de cheffe invitée principale de l’OCL: l’orchestre se fera symphonique grâce aux renforts de l’Orchestre de la Haute Ecole de Musique. La cheffe y dirigera la 4e symphonie de Mahler.M. Ch.


Musique et Neige

Le festival des Diablerets se renouvelle avec Gilles Champoud, nouveau directeur. Les concerts à Vers-l’Eglise gardent une saveur particulière, avec des musiciens encore jamais programmés, comme le Quatuor Borodine le 18 janvier. M. Ch.

Le génie du muet avait un don musical

Charlie Chaplin a toujours rêvé devenir musicien. Il finit par y renoncer, mais put néanmoins faire éclore sa fibre mélodique en créant les chansons puis la totalité des bandes sons de ses films. En 2020, le Musée Chaplin accueille dès le 13 mars une exposition temporaire «Charlie Chaplin, l’homme-orchestre» et organise des hommages au compositeur et musicien, en collaboration avec des partenaires de la région (Conservatoire de Montreux-Vevey, Lavaux Classic). Le violoniste Philippe Quint ouvre les feux le 30 janvier. M. Ch

«Coro» de Berio

Créé en 1976, «Coro» de Luciano Berio convoque 80 musiciens, où chaque chanteur est associé à un instrumentiste. Ce monument brassant musiques populaires et expérimentation revit le 2 avril grâce aux Hautes Ecoles de Musique latines .M. Ch.

Davel selon Favre

Ce n’est pas si souvent qu’un opéra est créé à l’Opéra de Lausanne. Et encore moins par un compositeur vaudois sur un thème vaudois: l’histoire du Major Davel. Le pianiste Christian Favre s’y lance du 3 au 10 mai sur un livret de René Zahnd.M. Ch.




Littérature

Michel Bussi



Le champion du «twist» policier, Michel Bussi, part aux Marquises avec 5 lectrices. Un auteur de best-sellers anime en effet un atelier d’écriture dans cet archipel vénéré par Brel et Gauguin. Il y a des envies de meurtre dans l’air. «Au soleil redouté» (Ed. Presses de la Cité), dès le 6 fév. C. LE


Ian McEwan



Le Britannique Ian McEwan envisage un «Jules et Jim» à l’ère de la robotique, dans le Londres de 1982 revisité. Les Beatles vieillissent, Charlie, boursicoteur chômeur, acquiert le prototype Adam pour pimenter son quotidien avec Miranda et lancer le débat sous la couette. «Une machine comme moi» (Ed. Gallimard) dès le 3 janv. C. LE

Carlson & Blair




Cet imposant roman graphique de près de 500 pages excite la curiosité. Landis Blair et David L. Carlson plongent dans le Chicago interlope de 1959 avec une envergure épique. Entre Homère et Nick Cave surgit Nathan Leopold, criminel déjà prisé par Hitchcock ou Fleischer. «L’accident de chasse» (Ed. Sonatine) dès août. CLE





Danse

Le BBL rejoue la IXe



Cinq ans après les dernières représentations triomphales de «La IXe Symphonie» à Malley, le Béjart Ballet Lausanne remet à son affiche le célèbre manifeste du chorégraphe Maurice Béjart, composé sur le chef-d’œuvre de Beethoven dont on célébrera alors le 250e anniversaire de la naissance l’an prochain. Du 12 au 17 juin 2020 à la Vaudoise aréna, 250 artistes – issus duTokyo Ballet, du Sinfonietta de Lausanne et du Chœur Pro Arte Lausanne sous la direction de David Reiland – participeront à ce grand spectacle qui «dresse l’union entre les peuples comme rempart à la folie du monde». G. Co.

15e Fête de la Danse

La danse, sous ses formes les plus diverses et variées, célébrée aux quatre coins du pays. La 15e édition de la Fête de la Danse investira plus d’une trentaine de villes de Suisse du 14 au 17 mai. Née en 2006 à Zurich, la manifestation invite aficionados et néophytes à partager des moments conviviaux et tonifiants autour de ce art fédérateur. De la valse au hip-hop, du tango à la pole dance, les artistes présenteront le fruit de leurs pérégrinations chorégraphiques et, dans des ateliers, convieront les spectateurs à se reconnecter à leur corps, à explorer les potentialités du mouvement. N.R.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...