La Planète bleue atterrit sur les ondes de Radio Vostok

Programmes radioC’est l’événement de la rentrée radiophonique. Remercié par Couleur 3, le producteur Yves Blanc revient sur les stations indépendantes avec son émission la plus podcastée au monde.

Depuis cinq ans, Radio Vostok est le fleuron de la scène radiophonique indépendante à Genève. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est quoi un auditeur de fond? Une oreille citoyenne qui grandit, s’instruit et vieillit avec sa radio favorite. Sur chaque station, des émissions renforcent cette fidélisation presque atavique. France Inter a son auditoire captif depuis un demi-siècle: celui-ci écoute religieusement, chaque dimanche soir, le Masque et la plume, cette indémodable tribune des critiques, s’étripant à voix haute sur l’actualité du cinéma, du théâtre et de la littérature.

Couleur 3 a vécu la même expérience de captation dans la durée en diffusant dès 1995 La Planète bleue, ce magazine hebdomadaire, «mondial et futuriste», entièrement conçu, réalisé et animé par Yves Blanc, figure historique des radios libres. Près d’un demi-siècle de «panoramique sonore», de voyage dans le temps et l’espace, traversé par une voix au grain vraiment perché, évoluant dans un registre acoustique inédit, quelque part entre le murmure et la profération.

Ce quelque part, dans sa forme et son contenu, a fait son temps, selon les nouvelles têtes programmatrices de la RTS. On aurait pu fêter le quart de siècle, on a préféré tirer la prise après 22 ans de collaboration ininterrompue. «Nous sommes fiers d’avoir diffusé La Planète bleue pendant si longtemps, assurait au seuil de l’été la direction. Couleur 3 l’achetait à Yves Blanc mais notre nouvelle grille impose que la production soit intégralement conçue dans nos murs.»

Diffusion démultipliée
Refus catégorique de l’intéressé, fabriquant ses modules dans son «chalet numérique» du Vercors, au sud de Grenoble. «Pas question de brader mon concept, j’ai toujours placé la liberté avant le cachet.» La preuve par l’acte: pendant que Couleur 3 fait sa rentrée en draguant les « djeuns » de 17 ans (ce n’est pas gagné), notre maquisard des ondes s’offre une cure de jeunesse en rejoignant d’un coup quatre stations associatives pour une diffusion démultipliée jouant à saute-frontière entre la France et la Suisse. Soit, dans le désordre des ondes alternatives, Radio Ellebore (émettant depuis Chambéry en Savoie), Radio Meuh (la Clusaz, en mode alpin), Radio GRIFF (Arc jurassien, de Boncourt à la Neuveville!), enfin Radio Vostok, fleuron depuis cinq ans de la scène radiophonique indépendante sur le territoire genevois.

Ainsi donc, l’auditeur de fond vivant entre Meyrin, les Pâquis et Meinier pourra dès ce dimanche 3 septembre à 9h du matin se réveiller avec le magique «Bienvenue sur la Terre!», prélude à 90 minutes de vraie création sonore. Au passage, on gagne trente minutes sur la précédente mouture. «En devenant mensuelle, l’émission change de format, ce qui permet une plus grande exploration et des morceaux de musique plus longs», annonce Charles Menger, le coordinateur d’antenne de Radio Vostok. C’est lui qui a «naturellement» pris langue avec Yves Blanc en apprenant que son émission ne serait pas reconduite sur Couleur 3.

Traverser le temps sans se démoder
Il ajoute: «La Planète bleue a réussi à traverser le temps sans jamais se démoder. Son côté défricheur, sa façon de défendre une ligne éditoriale sans être extrémiste, de soigner l’ambiance, l’habillage, la prise de voix, d’être personnel et accrocheur, tout cela nous parle. L’émission a clairement été l’une de nos influences au moment de créer notre propre programme il y a cinq ans.» Le maître rejoint la relève qu’il a peu à peu constituée, à la marge, en creusant son sillon, loin des modes, des refontes et des décideurs qui décident.

Une chance pour l’auditeur inconditionnel. Chaque premier dimanche du mois, donc, c’est noté. L’émission peut être entendue sur les postes DAB+ de la région genevoise, sur le site Internet www.radiovostok.ch, sur les boxes Swisscom TV de Suisse romande, et sera disponible en podcast comme bon nombre de productions de Radio Vostok. A noter d’ailleurs que La Planète bleue reste aujourd’hui encore l’une des émissions de radio les plus podcastées dans le monde. (24 heures)

Créé: 01.09.2017, 19h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...