Le Geneva International Film Festival dévoile son programme

CinémaLe Festival Tous Ecrans rebaptisé GIFF aura lieu du 3 au 11 novembre.

Vidéo: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il n’est ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre. Après vingt-deux éditions sous le nom de Festival Tous Ecrans, la manifestation genevoise a opéré sa mue. Elle s’appelle désormais Geneva International Film Festival (GIFF). Son directeur artistique et exécutif est toujours Emmanuel Cuénod, qui explique ce changement par la nécessité de mieux faire connaître le festival en dehors de Suisse et d’associer le nom de Genève à sa renommée grandissante. Cela dit, l’identité de ce rendez-vous annuel reste inchangée.

La programmation de son édition 2017, qui aura lieu du 3 au 11 novembre, principalement dans le bâtiment de la salle communale de Plainpalais, a été dévoilée mardi lors d’une conférence de presse. Comme l’a rappelé le président du comité du GIFF, Raymond Vouillamoz, ce festival genevois bénéficie maintenant du soutien de l’Office fédéral de la culture, ce qui lui avait été longtemps refusé: «Il était jugé impur, car en plus des réalisateurs de cinéma, il distinguait des créateurs de productions télévisuelles et digitales. Les temps ont changé et le conseiller fédéral Alain Berset viendra inaugurer le GIFF.»

Ouverture au programme

«Le GIFF veut combattre l’entre-soi culturel en ouvrant sa vision le plus largement possible», confirme Emmanuel Cuénod: «Cinéma», «Télévision», «Digital», telles sont les trois sections qui attireront le public à la rencontre d’univers très variés et de personnalités qui feront le déplacement pour l’occasion. Le directeur annonce la venue de Nathalie Baye et sa fille Laura Smeth pour la coproduction franco-suisse «Les Gardiennes» de Xavier Beauvois, de Brigitte Fossey pour «Quartier des banques», série TV suisse tournée à Genève, de Jean-Pierre Mocky, dont le portrait filmé par Hugues Baudouin, «Le parallèle Mocky», sera présenté dans la section Evénements.

La même section qui permettra au public de rencontrer le réalisateur allemand Edgar Reitz, dont la fresque cinématographique «Heimat» sera projetée en entier, en deux jours, dans la salle Kramer de la HEAD. Le réalisateur américain Abel Ferrara sera lui aussi de la partie avec son dernier film «Piazza Vittorio» et lors d’une soirée «Alive in France», au cours de laquelle il participera lui-même au concert de clôture du GIFF à Pitoëff. Les films de cinéma présentés au GIFF sont pour certains en compétition (longs métrages, courts métrages), pour d’autres hors compétition mais en première suisse, d’autres encore ont été choisis pour leur bande originale. Cette dernière catégorie sera l’occasion d’une performance sur scène à Pitoëff, avec l’actrice italienne Asia Argento et ses complices genevois Pascal Greco et Philippe Pellaud, autour de la bande originale de leur film «Shadow».

Côté télévision, comme l’a fait remarquer Emmanuel Cuénod, l’origine de séries sélectionnées se diversifie. Si la Scandinavie est toujours bien présente, on trouve des productions polonaises et croates très intéressantes. Pour l’exploration des dernières tendances du digital, l’espace disponible à la salle de Plainpalais passe à 600 mètres carrés. Le «fulldome» accueillera des immersions à vivre couché par terre. Ce sera aussi l’occasion d’accueillir le yoga dans les territoires virtuels.

GIFF du 3 au 11 novembre. Tout le programme est sur www.giff.ch

(24 heures)

Créé: 10.10.2017, 15h25

Emmanuel Cuénod, directeur du Geneva International Film Festival (GIFF) (Image: Georges Cabrera)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...