Passer au contenu principal

Dans les Alpes, les hôtels de luxe se renouvellent et résistent à la crise

Les établissements quatre et cinq étoiles n’ont jamais été aussi nombreux en altitude. Sélection.

LDD

«Le secteur du luxe s’en sort bien, car la Suisse est à l’origine une destination de luxe», reconnaît Thomas Allemann, membre de la direction d’Hôtellerie Suisse. Alors que de nombreux établissements deux et trois étoiles doivent se battre pour faire le plein dans les Alpes, les quatre et cinq-étoiles tirent plus facilement leur épingle du jeu. Mais, pour résister à la concurrence étrangère et face à une clientèle toujours plus exigeante, il n’y a pas de miracle. Ainsi, observent les acteurs de la branche, ces structures doivent constamment investir et améliorer leurs prestations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.