Les Alphas montent sur scène

Les fameux personnages en forme de lettres sortent des cahiers pour un conte musical.

La méchante sorcière Furiosa n’aime pas les Alphas, car c’est à cause d’eux que les enfants sont si bien élevés et intelligents.

La méchante sorcière Furiosa n’aime pas les Alphas, car c’est à cause d’eux que les enfants sont si bien élevés et intelligents. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«D» comme une dame au gros derrière, «P» comme un perroquet qui postillonne ou encore «R» comme un robinet râleur: voici la Planète des Alphas. Une méthode d’apprentissage de la lecture qui transforme chaque lettre en personnage identifiable et qui a été mise au point par un duo de créateurs romands. Les Alphas s’apprêtent donc à quitter les salles de classe pour monter sur scène dès samedi dans le spectacle Furiosa et la tache d’encre infernale, pour les 4 à 10 ans.

Olivier Dubois du Nilac, cocréateur, explique: «En créant des personnages en forme de lettres, nous avons rendu l’alphabet concret. La forme et le son créent un ensemble que l’enfant reconnaît immédiatement.»

Le C est cornichon

Plus facile en effet de mémoriser le son C quand il a l’allure d’un cornichon ou le son L qui devient une drôle de limace. D’autant que le coffret des Alphas contient des figurines en plastique que les petits peuvent s’amuser à manipuler comme des jouets. Créée en 2000, la méthode s’adresse aux enfants dès 4 ans.

«L’écriture n’est plus faite uniquement de symboles abstraits, mais de personnages bien reconnaissables, poursuit Olivier Dubois du Nilac. D’où l’envie d’aller plus loin et de créer une comédie musicale inspirée de La Planète des Alphas (ndlr: le livre qui accompagne la méthode).»

C’est désormais chose faite et la tournée à venir est ambitieuse: une cinquantaine de représentations entre mi-décembre et mi-février dans toute la Suisse romande. Il faut dire que les Alphas séduisent les plus jeunes.

«Grâce aux petites figurines, les enfants créent un véritable lien affectif avec les lettres, explique Mary-Claude Freiburghaus, enseignante à la retraite. Ils apprennent l’alphabet beaucoup plus rapidement et comprennent très vite dans quel sens doivent être placées les lettres. Pour moi, c’est clairement la meilleure méthode.» Et d’ajouter: «Elle prend en compte les critères auditifs, visuels et affectifs, ce qui répond clairement aux besoins des plus petits.» L’enseignante précise toutefois qu’elle a continué à utiliser, en parallèle, les autres techniques d’apprentissage de l’alphabet afin que les enfants apprennent également les majuscules, l’écriture en lié et puissent ainsi identifier les lettres, puis les mots écrits de différentes manières.


Pully, Maison pulliérane Sa 17 (14 h et 17 h 30) En tournée romande jusqu’au di 12 fév. 2017 Rés.: sur le site www.ledroitdelire.net

Créé: 14.12.2016, 20h03

Critique: dommage pour le play-back

Furiosa et la tache d’encre infernale est l’histoire d’un petit garçon triste de ne pas savoir lire. Il est alors emmené par Cosmopolux sur la Planète des Alphas et devient ami avec les lettres. Furiosa, la méchante sorcière, vient gâcher la fête en tâchant d’encre les jolies lettres. Si l’histoire est assez simple, les costumes, la musique et les chansons séduisent tout de suite le jeune public. On déplore toutefois que la quasi-totalité du spectacle d’une heure soit interprétée en play-back. Entendre le garçon parler sans voir sa bouche bouger semble cependant déranger davantage les adultes que les enfants.

Les chorégraphies, nombreuses, sont un peu monotones. Cela étant, les petits semblent apprécier le show et n’hésitent pas à interagir avec les acteurs. On est d’ailleurs surpris lorsque, à la fin, ils parviennent à épeler et lire la formule magique qui va libérer les Alphas du joug de Furiosa.

Un conte musical parfait pour les 4-5 ans, mais qui risque d’ennuyer les plus âgés.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.