L'Australie renonce à son projet de safaris aux crocodiles

CHASSEFace au risque de comportement «cruel et inhumain», l'Australie renonce au projet de safaris payants. Les associations de défense des animaux ont remporté une victoire.

Le crocodile marin (Crocodylus porosus) vit dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays.

Le crocodile marin (Crocodylus porosus) vit dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Australie a renoncé jeudi à son projet de safaris aux crocodiles marins, ces énormes reptiles qui peuplent le nord du pays, estimant que les chasses payantes encourageraient un comportement «cruel et inhumain».

Le gouvernement précédent avait remis à l'ordre du jour ce projet controversé, en juin 2012. Il prévoyait l'organisation de safaris payants dans le Territoire du Nord (centre-nord), avec un quota annuel d'une cinquantaine de prises. Le ministre de l'Environnement du nouveau gouvernement, Greg Hunt, a indiqué que ces chasses au trophée n'étaient pas appropriées. «Je pense qu'il y a un risque de traitement cruel et inhumain», a-t-il dit à la presse.

Création d'emplois

Les défenseurs du projet, dont le gouvernement du Territoire du Nord, arguaient que quelque 500 crocodiles marins (baptisés «salties») sont abattus chaque année de toute façon. Des safaris seraient donc simplement une autre manière de contrôler leur population, selon eux. Ces chasses seraient créatrices d'emplois et de revenus pour les populations aborigènes qui vivent dans cette région peu peuplée, ajoutaient-ils.

Le gouvernement du Territoire a estimé que la décision du gouvernement fédéral était «à courte vue et mal étayée». «Greg Hunt n'écoute pas les bonnes personnes. Il doit écouter ceux qui vivent sur place, dans le bush. Il a pris la mauvaise décision», a regretté Bess Price, ministre des Parcs et de la faute et la flore du Territoire.

Signal aux touristes

Les associations de protection de la nature ont milité contre l'aboutissement de ce projet, qui aurait, selon eux, envoyé un mauvais signal aux touristes venant dans cette région célèbre pour ses paysages sauvages et intacts. Ce projet de «safari aux salties» est régulièrement envisagé en Australie, avant d'être non moins régulièrement abandonné.

Le crocodile marin (Crocodylus porosus) vit dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays, et tolèrent aussi bien l'eau salée que l'eau douce. Leur poids peut atteindre une tonne, ce qui en fait le plus gros reptile vivant. Une à deux personnes succombent chaque année à une attaque de ces animaux.Espèce protégée depuis les années 70, elle n'est plus considérée comme menacée. La population dépasse 150.000 individus en Australie.

Reportage sur le sujet (Juin 2012)

(afp/nxp)

Créé: 27.03.2014, 08h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.