Passer au contenu principal

Archizoom reconnecte architecture et agriculture

Le musée de l’EPFL invite les passionnés à réfléchir aux liens qui unissent ces deux disciplines

L’expo présente des scénarios de planification urbaine. Ici, l’agriculture incorporée dans les technologies.
L’expo présente des scénarios de planification urbaine. Ici, l’agriculture incorporée dans les technologies.
MARTIN ETIENNE

L’architecture et l’agriculture cohabitent depuis 10'000 ans mais les liens entre les deux sont souvent absents des cours académiques. Sébastien Marot, philosophe de formation, en a fait une de ses priorités et enseigne désormais cette complémentarité problématique dans de nombreuses écoles d’architecture et à l’EPFL. Son exposition «Agriculture and Architecture: Taking the Country’s Side», est à découvrir à Archizoom. Plutôt pointue, elle intéressera les architectes mais aussi les passionnés des questions de développement urbain et d’intégration de la nature en ville.

Dans une scénographie très minimaliste, une grande frise chronologique complétée de 42 panneaux thématiques —riches de références bibliographiques— retrace les évolutions parallèles de l’architecture et de l’agriculture. «Le volet historique de l’exposition permet de mettre en perspective les réflexions sur l’architecture de demain», précise Cyril Veillon, directeur d’Archizoom. L’occasion de se projeter dans l’avenir avec quatre scénarios possibles de planification urbaine représentés à travers de grandes illustrations. À l’instar de celui où l’économie urbaine absorbera l’agriculture ou, à l’opposé, le modèle où l’urbanisme aura fait son temps et devra être remplacé par des principes de conception inspirés par la permaculture chère à Sébastien Marot.

EPFL, Archizoom Jusqu’au me 29 avril. Lu-ve (9h30-17h30), sa (14h-18h). www.epfl.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.