Passer au contenu principal

Une manne pour Guillaume Pilet, artiste protéiforme

La Fondation UBS pour la culture a primé huit projets romands. Parmi eux, trois sont vaudois.

Né en 1984, l’artiste Guillaume Pilet a obtenu une récompense de 10'000 fr.
Né en 1984, l’artiste Guillaume Pilet a obtenu une récompense de 10'000 fr.
ALEXANDER HANA

Artiste protéiforme, Guillaume Pilet voit son travail auréolé d’un prix de 10'000 francs remis par la Fondation UBS pour la culture. Naviguant avec aisance de la peinture à la performance, de la sculpture à la céramique, le Lausannois vient de créer «The Dramaticon» à l’Arsenic, opéra en anglais nourri de ses souvenirs d’enfance et de son histoire personnelle. «Ce genre de bourse nous permet d’avoir de quoi vivre lorsque l’on crée des objets expérimentaux, non commerciaux», se réjouit le lauréat du Prix Buchet 2017. Ses projets dans les mois à venir? Les dix-sept chansons de cet opéra pop – joué à guichets fermés – seront réunies dans un album. Quant aux personnages loufoques et poétiques peuplant le spectacle, les enfants les retrouveront dans des livres à colorier, publiés en novembre par une maison d’édition parisienne.

Deux autres projets vaudois ont tapé dans l’oeil de la Fondation UBS pour la culture. Les «Guides à pattes», publications sensibilisant les enfants à l’archéologie réalisées par l’association Olim, basée à Lausanne et à Cheyres (FR), ont reçu 6000 francs. Enfin, l’ouvrage «Le iscrizioni romane del Canton Ticino» de Romeo Dell’Era, publié par l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité de l’Université de Lausanne, a décroché 5000 francs. Au total, la fondation a récompensé huit projets pour une enveloppe totale de 100'000 francs.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.