Dans les galeries avec Laurent Delaloye

CultureLe choix de la rédaction.

À Lausanne, la Galerie RichterBuxtorf expose des œuvres d’Armand Avril (ci-dessous.

À Lausanne, la Galerie RichterBuxtorf expose des œuvres d’Armand Avril (ci-dessous. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’espace RichterBuxtorf joue la carte de la bizarrerie figurative

Lausanne – «C’est Armand Avril (1926) qui nous a mis le pied à l’étrier», reconnaissent Régine et Gilles en invitant le Français pour la quatrième fois. D’abord à Lutry en 2011, avant de tomber amoureux de ce salon lavoir en 2012. Ils vont à la pêche aux artistes sans avoir vraiment une ligne mais en ayant à l’esprit le décalé. «Ils ne sont pas lisses. Donc abrasifs par leurs esprits, leurs parcours de vie, leurs travaux. Il y a une sauvagerie ou une bizarrerie chez tous, toujours dans le figuratif.» À raison de quatre expos l’an, ils ont déjà défendu 33 artistes, comme Michel Roux, MS Bastian & Isabelle L, Noyau, Georgik, Anna Sommer, Anne Sauvagnargues, et aussi Mix & Remix, Pajak, Leiter. La programmation est audacieuse et les ventes parfois difficiles, mais cela n’atteint pas leur enthousiasme. L’arrivée du Pôle muséal et l’envie d’aller vers plus de collectives les motivent. Autant que les assemblages sur sacs de farine et peintures sur papier d’Avril. Qui a le printemps dans les veines. Ses compositions sont vertes, enjouées, spontanées. Et pleines de mouvement et de joie à l’instar des huiles à la Duffy du petit cabinet des curiosités.

Espace RichterBuxtorf, William-Fraisse 6
me-ve 17-19h, sa 15-18h > ve 5 avril


Guillaume Pilet

M.-C. Gailloud-Matthieu – Passé et présent se conjuguent pour le futur du Lausannois (1984). Un passé pas trop simple et un présent imprégné d’autodérision. «Depuis 2007, je parcours le vocabulaire des survivances qui hantent nos imaginaires collectifs», dit-il de «From Songjiang With Love», en référence au Shangai Institute of Visual Arts où il s’est initié à la peinture sur porcelaine. Une représentation mythologique du soi entre réalité et fiction, sur toile, à l’encre sur papier, sur porcelaine fine et céramique brute.

Lausanne, Valentin 61
lu 8h30- 11h30 et 15h30-19h30, ma 10h30-15h, je 8h15-18h, ve 11h-17h > 2 avril


Jérôme Hentsch

Locus Solus – Le Genevois (1963) est aussi passionné de littérature qu’il est passionnant ! En témoigne «La collection invisible», inspirée de Stefan Zweig, relatant la rencontre entre un collectionneur aveugle et un marchand d’art. On comprend pourquoi les œuvres de cet espace intimiste nous déconcertent et nous séduisent autant. Et ce dès la bibliothèque de la galeriste dont les livres sont présentés côté tranche. Ce qui en fait une sculpture monochrome aux repères disparus. La magie perdure avec «Enantiologie», un caisson lumineux recouvert d’acrylique rendant sa lecture délicate. Montrer en cachant le plus possible est un des fils conducteurs de cette installation maison. Les impressions gaufrées des séries Deadlines et S.T. en sont aussi de subtils témoins. Elles laissent à notre imagination d’être fertile en interprétations, de jour comme à la lueur de la bougie.

Prilly, rue de la Combette 8
sur rdv, 077 418 59 44 > di 21 avril


Collective

Galerie du Marché – J’ai toujours été persuadé de la bonne complicité entre arts brut et contemporain. Ces «Pattes de mouches», à découvrir loupe à la main, le prouvent. Fraîcheur, couleurs, répétitions, rigueurs quasi géométriques sont des plus convaincantes. Parmi les stars de la galerie, Sendrey, Nadau, Helmut, Anglefort, Carol Bailly, émergent trois découvertes. Ainsi Carlo Keshishian, qui signe en anglais un bijou de journal intime aux émotions quasi indéchiffrables (photo). Les grilles et variations rigoureuses de Magali Fruit et les dessins griffonnés de Pascal C. sont aussi séduisants.

Lausanne, esc. du Marché 1
ma-ve 14h30-18h30, sa 10-15h > 13 avril

Créé: 21.03.2019, 16h11

Articles en relation

Sortir ce week-end: le choix de la rédaction

Activités Découvrez les manifestations du week-end choisies par nos journalistes. Plus...

Vernissages-Finissages

Lausanne

Vernissage, ce soir, de l’expo de sculptures non conformes du Croate Alem Korkut. Lumières, couleurs, transparences inhabituelles émanent de ces espaces métamorphosés.

Galerie Univers
rue Centrale 5
> sa 27 avril

Lausanne

Michel Huelin fut un des pionniers du Flon. Il y revient avec des paysages où l’organique et le numérique intriguent. Avec majesté.

CdAC
Côtes-de-Montbenon 3
> sa 23 mars

Morges

Qui aime la couleur sème la gaieté! Nicolas Bamert, alias Original, est maître en la matière. Son expo en relation avec sa ville natale séduit. Et se termine déjà ce week-end. On le reverra!

Espace-81
Grand-Rue 81
> di 24 mars

Renens

Julie Monot est une artiste atypique à découvrir de toute urgence. C’est l’occasion de le faire encore ces jours. Avec Quentin Coulombier, ils explorent la notion d’ombre, indissociable de la lumière. Ce qu’elle mérite.

Espace CJS
r. Neuve 1 - pl. du Corso
> ve 29 mars

Lausanne

Jérôme Baccaglio est aussi à suivre de près. Ce n’est pas étonnant de le retrouver dans cette vitrine novatrice, invité par David Weishaar. «P pour Welcome», c’est du dessin fin et audacieux.

La Placette
Pré-du-Marché 19
> lu 1er avril

Lausanne

«Et si Warhol avait été Suisse?» Pas besoin de chercher, il existe vraiment. Nicolas Noverraz s’inspire d’Andy pour sublimer les marques qui font la notoriété du pays. Avec allégresse. On en remange volontiers une tranche.

Espace Points de Suspension/HEP
av. de Cour 33
> je 4 avril

Lausanne

Séquences émotion avec «Aidants, aidés – Destins croisés», huit récits de vie où le drame a frappé et où les proches se sont mobilisés. Mis en textes par Nicole von Kaenel et en images par Sarah Carp.

Espace Chuv
Bugnon 46
> je 4 avril

Renens

Youri Messen-Jaschin est l’as suisse de l’op art. À voir de toute urgence!

Galerie du Château
av. Château 16
> sa 6 avril

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.