David Goldblatt meurt et l’œil de l’apartheid se ferme

PhotographieCe témoin subtil des années de ségrégation en Afrique du Sud est décédé lundi

En 1984, des hommes effectuant d’interminables trajets en bus pour aller travailler dans des villes où ils n’avaient pas le droit d’habiter.

En 1984, des hommes effectuant d’interminables trajets en bus pour aller travailler dans des villes où ils n’avaient pas le droit d’habiter. Image: DAVID GOLDBLATT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

David Goldblatt faisait partie de ces photographes que l’on associe immanquablement à une thématique, si ce n’est à une cause. Avec sa disparition s’achève une longue observation hypersensible des effets de la ségrégation raciale en Afrique du Sud. Décédé lundi à l’âge de 87 ans, le photographe d’origine juive et lituanienne, né près de Johannesburg, avait documenté l’apartheid pendant quarante ans avec un grand sens de la nuance et de la suggestion.

«La couleur me semblait trop sucrée pour les choses terribles qui se passaient, je ne voulais pas édulcorer»

David Goldblatt ne se focalisait pas sur les brutalités les plus visibles, mais s’attachait à restituer la violence infusée dans tous les aspects de la vie quotidienne, soulignée par l’âpreté que lui conférait sa maîtrise du noir et blanc. «La couleur me semblait trop sucrée pour les choses terribles qui se passaient, je ne voulais pas édulcorer», déclarait-il encore en avril au «Monde» lors de sa grande rétrospective au Centre Pompidou, à Paris, fermée en mai dernier. Il avait toutefois tenté la couleur lors de la libération avant d’y renoncer face à un pays qui ne trouvait pas, selon lui, la voie de la réconciliation et faisait perdurer les anciennes barrières (24 heures)

Créé: 25.06.2018, 19h35

Articles en relation

A Soweto, 40 ans après, la jeunesse gronde

Afrique du Sud Le 16 juin 1976, la police de l’apartheid massacre des jeunes manifestants. Des étudiants noirs reprennent aujourd’hui le flambeau. Plus...

«L’Afrique du Sud reste le modèle 20 ans après»

Transition démocratique Le 15 avril 1996 démarrait la Commission de vérité et de réconciliation suite aux années d’apartheid. Souvent copiée mais inégalée. Plus...

«La lutte contre l’apartheid est un modèle pour la cause palestinienne»

Proche-Orient Militante de longue date, présidente de l’association EuroPalestine, Olivia Zémor était de passage mardi à Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.