Happé par le néant, sauvé par la fantaisie

Exposition La Collection de l’Art Brut à Lausanne expose Gabritchevsky dans son incroyable diversité.

Eugen Gabritchevsky a expérimenté diverses techniques tout en restant dans le figuratif même lorsqu'il distend la réalité dans une série sur les visages.

Eugen Gabritchevsky a expérimenté diverses techniques tout en restant dans le figuratif même lorsqu'il distend la réalité dans une série sur les visages. Image: COLLECTION CHAVE, VENCE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une mouche, la Volucella flava Gabritschevsky, porte toujours son nom de scientifique mais Eugen Gabritschevsky, lui, s’est brisé les ailes. Trop de pression. Trop de compétition. Les angoisses l’asphyxient, l’impression d’être la cible de plusieurs complots le consume. Le Russe a 34 ans et l’avenir d’un entomologiste prisé pour ses recherches sur la mutation des larves, les changements de couleur des araignées-crabes et l’évolution des mouches mais cette existence en laboratoire se brise. Net!

Dans la chute vertigineuse vers la perte de ses repères et de sa foi en la vie, le dessinateur de toujours, élevé dans la connaissance de l’art, y perd son trait classique, brassant un magma de tourments mais il y gagne un langage de l’expérience aussi intime que technique.

Le basculement de l’avant à l’après s’assume… radical. Il se joue sur les deux premières cimaises lausannoises de l’Art brut préparant au grand saut dans un œuvre immuablement peuplé mais voué à l’hybride. A ses hasards. «Même si Gabritschevsky quitte la représentation du réel, note la directrice de la Collection, Sarah Lombardi, il reste figuratif.» Il faut s’approcher, amadouer ses obscurités comme ses fulgurances chromatiques, il faut lire ses effervescences formelles comme ses cosmogonies, le signe de vie ne défile jamais.

Réinvention perpétuelle

Des cellules. Des paires d’yeux. Des silhouettes invertébrées, végétales ou humaines. Contrairement aux créateurs d’art brut souvent monomaniaques, Eugen Gabritschevsky est devenu maître d’une aventure plastique infinie en conservant son ADN de chercheur invétéré. Renvoyant parfois à l’impression de la marqueterie, de la miniature sur émail, travaillant à l’éponge, au doigt, en pliant le papier, éprouvant le tachisme et dans la foulée l’aléatoire, il a ouvert des voies inédites. Il a expérimenté. «Scientifique jusqu’au bout, appuie Sarah Lombardi, il est même resté dans cet univers embryonnaire qui le fascinait.»

Un monde qu’il peut inventorier méthodiquement ou à l’inverse distendre sans scrupules, mais un monde qu’il théâtralise fantastique, imaginaire, surréaliste parfois ou alors en l’édifiant dans un contexte théâtral, une scène et deux rideaux de chaque côté. La réinvention est perpétuelle, haletante, magnétique.

Et, soudain, à mi-chemin de l’exposition en tournée de la Maison Rouge à Paris à l’American Folk Art Museum de New York en passant par Lausanne, un autoportrait au regard perçant, lucide, désenchanté. Tout à la fois… et surtout déterminé à ne pas lâcher celui de l’autre, du regardeur. L’inconfort! La folie, la non-folie? Cette même ambivalence qui nourrit un œuvre toujours prêt à s’abandonner au néant mais invariablement rattrapé par un rêve de fantaisie.

Lausanne, Collection de l’art brut Jusqu’au di 19 fév 2017 du ma au di (11 h-18 h). Rens.: 021 315 25 70 www.artbrut.ch

Créé: 12.11.2016, 14h06

En dates


1893 Naît à Moscou dans une famille bourgeoise. Son père est un bactériologue reconnu, on lui doit le vaccin contre la scarlatine.
1913 Entre en fac de biologie à Moscou.
1925 Quitte l’URSS pour les Etats-Unis, où il poursuit ses études à Columbia.
1927 Rejoint l’Institut Pasteur à Paris, puis l’Académie des sciences à Munich alors que son état de santé mentale se dégrade.
1931 Interrompt ses recherches alors qu’il est à Edimbourg. Il est interné à Munich.
1948 Jean Dubuffet prend connaissance
de son œuvre.
1979 Meurt à l’âge de 86 ans.

5000

Le nombre d’œuvres réalisées par le créateur sur quatre décennies. Papier journal, radiographique, administratif, calendrier: en chercheur invétéré, le créateur a testé tout ce qu’il trouvait. Et il a fait pareil avec les techniques, expérimentant le grattage, le tachisme, le pliage et travaillant souvent les couleurs en enlevant de la matière avec ses doigts, le manche du pinceau ou encore avec du papier. Une inventivité sans borne que l’exposition parcourt en 130 pièces dont la moitié appartient à la Collection de l’art brut.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.