Une année pour célébrer Hodler

Beaux-arts Pour le centième anniversaire de la mort de l’artiste, en 2018, les Musées d’art et d’histoire multiplieront les événements.

«Le Lac de Thoune aux reflets symétriques», bel exemple du parallélisme de Ferdinand Hodler.

«Le Lac de Thoune aux reflets symétriques», bel exemple du parallélisme de Ferdinand Hodler. Image: MAH GENEVE/B. JACOT-DESCOMBES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il est mort dans son appartement du quai du Mont-Blanc, où il a peint tant de magnifiques vues de la Rade. En 2018, on célébrera le centième anniversaire de la disparition de Ferdinand Hodler, représentant majeur du symbolisme et peintre emblématique de la Suisse. Les Musées d’art et d’histoire (MAH) de Genève, sa ville d’adoption, mettront les petits plats dans les grands. «Il s’agit d’une occasion exceptionnelle de montrer notre fonds Hodler, l’un des plus importants au monde», explique Jean-Yves Marin, directeur de l’institution.

Tout au long de l’année, les MAH égraineront les expositions, abordant à chaque fois un aspect différent du travail et de la vie du peintre, entre chefs-d’œuvre et aspects méconnus de sa production. Le coup d’envoi sera donné le 18 janvier, avec un afterwork au Musée d’art et d’histoire dédié entièrement à l’artiste.

«Nous souhaitons rendre Hodler accessible à tous, c’est pourquoi un accent particulier sera mis sur la médiation culturelle», précise le directeur. Rendez-vous d’artistes, mercredis family et vacances qui donnent la patate seront consacrés au peintre. Il y aura aussi des animations autour de l’autoportrait, un cycle de concerts ou encore un partenariat avec l’Institut Jaques-Dalcroze.

Explorer le parallélisme

L’exposition principale ouvrira en avril au Musée Rath. Elle est le fruit d’une collaboration avec le Kunstmuseum de Berne, cité d’origine de l’artiste, et bénéficie de nombreux prêts de musées et de collectionneurs privés. Hodler/parallélisme explorera une notion fondamentale du travail de Hodler: la répétition avec de légères variantes de formes naturelles. «Le parallélisme permet d’aborder son œuvre sous un angle original», souligne Jean-Yves Marin. Ces correspondances, au sein même des peintures et d’une toile à l’autre, seront mises en valeur à travers 80 tableaux reflétant l’ensemble de sa carrière.

Les salles permanentes du Musée d’art et d’histoire consacrées à l’artiste ne seront pas pour autant vidées. Y prendront place des toiles rarement montrées au public, ainsi que quelques-uns des 241 carnets de Hodler, véritable laboratoire artistique. «Nous en profiterons pour renouveler entièrement l’accrochage de l’ensemble de l’étage d’ici à la fin de l’année», annonce Lada Umstätter, fraîchement nommée responsable des beaux-arts.

Peintures et armures

En outre, au rez-de-chaussée, la salle des Armures accueillera trois peintures de Hodler célébrant l’héroïsme des mercenaires suisses. Une manière de confronter la vision de l’artiste à la réalité des armes et armures portées par les soldats helvétiques.

Non loin de là, le Cabinet d’arts graphiques consacrera une exposition au Genevois Barthélemy Menn, maître de Ferdinand Hodler dont il disait: «Menn, je lui dois tout». Quelques étages plus bas, la Bibliothèque d’art et d’archéologie donnera un aperçu de la vaste production d’articles et d’ouvrages sur Ferdinand Hodler. Enfin, la Maison Tavel illustrera l’influence de Hodler sur la peinture genevoise avec des œuvres des collections du MAH. Pas de doute, l’année 2018 sera hodlérienne!

Année Hodler aux MAH programme: www.mah-geneve.ch

(24 heures)

Créé: 12.10.2017, 18h41

Articles en relation

Il faut toujours revenir à Cézanne

Exposition A Martigny, la Fondation Gianadda traverse l’œuvre du père de la peinture moderne en adoptant le rythme de sa fougue. Plus...

Derrière la signature de Courbet se cachent souvent des pinceaux amis

Peinture La mise en vente d’un tableau du maître d’Ornans exige une sévère expertise, comme le rappelle l'Institut Gustave Courbet. Plus...

Les toiles de Janvier vibrent de l’infiniment petit jusqu'aux essaims des galaxies

Peinture La dernière exposition de la Maison Visinand à Montreux déploie les recherches récentes du peintre de Vallorbe. Entretien. Plus...

Des expositions entre Vienne et Pully

Outre les Musées d’art et d’histoire de Genève, plusieurs institutions rendront hommage au peintre Ferdinand Hodler en 2018, année anniversaire de sa mort. Les Archives Brüschweiler collaborent avec bon nombre d’entre elles. Spécialiste de l’artiste, Jura Brüschweiler a laissé une riche documentation dont on découvrira un aperçu à cette occasion.
Au printemps, le Musée d’art de Pully accueillera une présentation dédiée aux paysages du Léman. Et en automne, à Cologny, la Fondation Bodmer montrera les pièces maîtresses des Archives Brüschweiler dans une exposition qui ira au Musée jurassien d’art et d’histoire l’année suivante. Le partenariat a été mené jusqu’à Vienne, au Leopold Museum, où une rétrospective consacrée à Hodler vient d’être inaugurée. Logique, puisque la ville a vu la consécration européenne du peintre, en 1904…

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...