Un arbre pousse à l'intérieur du MCBA

EvénementOfferte par Alice Pauli, la sculpture de Giuseppe Penone - 14, 5 mètres de haut - vient d'être installée dans le hall du Musée cantonal des beaux-arts à Lausanne.

«Luce e ombra», la sculpture monumentale de Giuseppe Penone a vécu en extérieur avant d'être offerte au Musée cantonal des beaux-arts et de prendre place dans le hall d'entrée.

«Luce e ombra», la sculpture monumentale de Giuseppe Penone a vécu en extérieur avant d'être offerte au Musée cantonal des beaux-arts et de prendre place dans le hall d'entrée. Image: MCBA / FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 21'000 personnes l'avaient découvert vide, ou presque, en avril lors des journées portes ouvertes du bâtiment et des 3220 m2 qui seront dédiés aux expositions, le Musée cantonal des beaux-arts ne l'est plus! Signe d'une ouverture se rapprochant de plus en plus, la surprise est aussi généreuse que belle, elle sera également de taille pour les visiteurs qui pénétreront dès octobre dans le nouveau MCBA sur le site de Plateforme10.


Lire aussi: L’arbre de Penone fait monter la sève au MCBA


Tout de bronze, d'or et de granit, «Luce e Ombra» un arbre de Giuseppe Penone, 14,5 mètres de haut, vient d'être installé dans le hall d'entrée. Offerte par sa galeriste lausannoise, Alice Pauli, l'oeuvre est emblématique du travail de l'artiste turinois, figure incontournable de la scène contemporaine et de l'Arte Povera(ndlr: une position artistique défiant l'industrie culturelle et la consommation de masse), qui avait notamment été invité à «planter» ses arbres dans les jardins de Versailles en 2013.


Lire aussi: Un «musée pauvre», riche de donateurs

Créé: 26.04.2019, 10h46

Bio express

1947 Naît le 3 avril à Garessio (Piémont) dans une famille de paysans et de marchands. Un environnement qui compte pour beaucoup dans son travail. «Créer une sculpture, dira-t-il plus tard, est un geste végétal.» Aujourd’hui, il vit et crée à Turin.

1968 Étudie la comptabilité et se lance en parallèle dans des études à l’Accademia Albertina di Belle Arti de Turin mais y reste peu de temps, préférant l’expérience. Il se penche sur la croissance des arbres.

1969 Vernit sa première exposition personnelle à Turin. Il est alors considéré comme le plus jeune protagoniste de l’Arte Povera, une attitude plus qu’un mouvement, opposant le dépouillement à l’industrie culturelle et à la consommation de masse.

1970 Crée une œuvre qui fera date avec «Roversciare i propri occhi» (Retourner ses yeux). Les lentilles posées sur ses yeux lui bloquent la vue, il doit faire sans l’information visuelle.

2000 Première exposition chez Alice Pauli, à Lausanne. Il y en a eu trois autres, dont la dernière en 2018.

2004 La grande rétrospective que lui consacre le Centre Pompidou est considérée comme un événement.

2007 Représente l’Italie à la Biennale de Venise.

2010 Installe son «Idea di Pietra, 1372 kg di luce», monumental moulage de bronze d’un noisetier dans le parc de la Documenta de Kassel, deux ans avant l’ouverture. Emblématique de cette 13e édition, la sculpture y est toujours.

2013 Expose ses arbres dans les Jardins de Versailles.

2015 Vernit sa première exposition muséale en Suisse romande, invité par le Musée cantonal des beaux-arts à exposer à Lausanne ses oeuvres et celles qu'il collectionne.

Articles en relation

Le regard épines d’acacia de Giuseppe Penone

Exposition Trois ans après son exposition au MCBA en dessinateur et collectionneur, l’artiste italien est de retour à Lausanne en enchanteur chez Alice Pauli. Plus...

[VIDEO] Dans le ventre du Musée cantonal des beaux-arts

Lausanne Ce week-end, les Vaudois pourront découvrir un MCBA flambant neuf. Visite des lieux avec l'un de ses concepteurs. Plus...

Penone invite à suivre sa trace

Exposition Pour sa première exposition dans une institution suisse romande, l’artiste a choisi de croiser ses regards de dessinateur et de collectionneur au Musée cantonal des beaux-arts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.