Passer au contenu principal

L’art contemporain prend de plus en plus d’espace à Lausanne

Le service culturel de la Ville a identifié les lieux d’art indépendants. Il y en avait seize au moment de l’étude, une convention vient d’être signée avec neuf d’entre-eux.

Leur économie est celle du partage, leur esprit celui de l’expérimentation. Ils peuvent avoir l’esprit squatteur, occupant un lieu momentanément désaffecté. Mais ce sont aussi, parfois, de très conventionnels locataires ou alors l’appendice d’une coloc’d’artistes. Les «artist-run space» — comprenez espaces non commerciaux gérés par des artistes, mais le terme n’est pas consacré! — n’ont pas que leur définition de flexible, ils aiment échapper à l’établi, briser les frontières et donner à voir. C’est leur essence d’alternative sur la scène de l’art contemporain, leur raison d’être de maillon entre une école d’art et le début d’une carrière professionnelle mais aussi leur façon de s’engager dans la société.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.