Passer au contenu principal

«Mes artistes se sont fait un nom dans la rue avant d’arriver en galerie»

Le succès de sa galerie éphémère en 2015 a convaincu Julien Kolly de revenir ce week-end à Lausanne avec ses artistes.

Présent jusqu'à dimanche à Lausanne avec ses trois dernières créations, le Français Alëxone Dizac a déjà exposé dans des collectives au Centre Pompidou et à la Fondation Cartier à Paris.
Présent jusqu'à dimanche à Lausanne avec ses trois dernières créations, le Français Alëxone Dizac a déjà exposé dans des collectives au Centre Pompidou et à la Fondation Cartier à Paris.
KOLLY GALLERY

Un vernissage, une expo éclair dans un sous-sol lausannois jusqu’à dimanche. Même lorsqu’il s’entoile – pour ne pas dire s’assagit – le graffiti ne perd rien de son ADN de libertaire. C’est cette indépendance de ton que Julien Kolly défend, ce sont ces assauts, ces embrasements, ces fulgurances qu’il présente au Flon, c’est cette véhémence créative que le galeriste zurichois valorise dans ces accrochages éphémères à New York, Paris et Lausanne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.