Passer au contenu principal

Balthus entre au Musée cantonal des beaux-arts en «Roi des chats»

En faisant don de plusieurs oeuvres de l'artiste, la Fondation qui porte son nom entend profiter de l'éclat et de la force de frappe du futur pôle muséal.

A gauche, Le Roi des chats, 1935, huile sur toile. A droite, Le Paysage de Monte Calvello II, 1994-1998, huile sur toile.
A gauche, Le Roi des chats, 1935, huile sur toile. A droite, Le Paysage de Monte Calvello II, 1994-1998, huile sur toile.
Fondation Balthus

Balthus… La signature condense tout un univers. Unique. Ambigu. A la fois fantasmagorique et absolu. Elle vivifie la lenteur, distille une certaine langueur mais, pour le Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne (MCBA), elle rimait surtout avec absence, son inventaire ne comptant aucune trace peinte ni dessinée de l’artiste, pourtant mort à Rossinière en 2001 mais hors de prix pour son budget annuel d’acquisition plafonné à 40'000 francs. Restait l’espoir d’un don… c’est chose faite depuis hier! Et ce n’est pas une, mais cinq œuvres, dont Le roi des chats, que la Fondation Balthus a offertes en même temps qu’elle consent un prêt à long terme de la bibliothèque de l’artiste, d’une centaine de ses dessins, de photos et documents d’archives.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.