Passer au contenu principal

«Démarrer avec une exposition prestigieuse aurait été casse-gueule»

Fier d’avoir attiré 86'000 visiteurs lors de l’exposition inaugurale gratuite, le MCBA étonne en fermant un mois.

Pour Bernard Fibicher, directeur du MCBA, il faut un exercice complet avant d’avoir une idée réaliste de la fréquentation du musée.
Pour Bernard Fibicher, directeur du MCBA, il faut un exercice complet avant d’avoir une idée réaliste de la fréquentation du musée.
ODILE MEYLAN

À peine ouvert – le MCBA a vécu ses cent premiers jours le nez dans ses collections et au rythme des 86'000 visiteurs qui s’y sont pressés – et le voilà déjà fermé! En montage de «À fleur de peau. Vienne 1900, de Klimt à Schiele et Kokoschka» jusqu’au vernissage, le 14 février, de cette première grande exposition temporaire. La latitude est rare dans le milieu des musées, mais dans son nouveau bureau aussi blanc que l’enveloppe architecturale du bâtiment est minérale, son directeur, Bernard Fibicher, se défend d’être assis sur un oreiller de paresse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.