Passer au contenu principal

Deux monstres sacrés en fusion chez Gianadda

Le face-à-face entre deux artistes n’est pas qu’une mode, il prend tout son sens dans cette exposition que les deux commissaires parisiennes ont choisi de monter à Martigny.

Alberto Giacometti a travaillé avec la même fonderie que Rodin. Il est ici dans son parc au Vésinet, posant à côté des "Bourgeois de Calais" de Rodin, à l’automne 1950.
Alberto Giacometti a travaillé avec la même fonderie que Rodin. Il est ici dans son parc au Vésinet, posant à côté des "Bourgeois de Calais" de Rodin, à l’automne 1950.
SUCESSION GIACOMETTI, 2019, PRO LITTERIS ZURICH

L’aspirateur vrombit encore en bruit de fond, mais ce mercredi, veille de vernissage à Martigny, l’émerveillement a pris l’avantage sur le stress. Léonard Gianadda parle même à voix basse, passant d’un angle à un autre, pour le seul bonheur de la contemplation. «Ai-je rêvé de cette exposition? Non, jamais je n’aurais osé. Mais regardez depuis là, c’est magnifique…»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.