Passer au contenu principal

Gianadda suit une folle épopée à travers l’art suisse

La Fondation de Martigny expose de sublimes Hodler, Anker, Vallotton, petite pointe de l’iceberg de la collection privée la plus importante de Suisse

La Baigneuseau rocher de Vallotton qui avait glacé le Salon de 1911 en manque de sensualité, c’est lui! La très synthétique Vue sur le lac Léman de Hodler envoyée à la rétrospective new-yorkaise de 2012, c’est aussi lui. Une foison de Anker à faire pâlir Christoph Blocher, l’autre collectionneur du peintre bernois, c’est toujours lui. C’est dit: Bruno Stefanini possède la plus grande collection privée d’art suisse.

Son gigantisme – 8000 œuvres d’art, des armes, des objets historiques, quatre châteaux dont celui de Grandson – essouffle, sa disparité égare, sa valeur divise la succession du nonagénaire, mais c’est l’ardeur de son âme qui emballe. Elle éclate sur les cimaises de la Fondation Gianadda à Martigny. Unique. Inédite. Protectionniste.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.