Passer au contenu principal

Le graffiti lance une recherche en paternité

La Galerie Julien Kolly a choisi Lausanne pour «Who’s your daddy?». Un accrochage autour de 4 artistes qui interroge la généalogie de l’art urbain.

Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec Tilt, artiste.
Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec Tilt, artiste.
VANESSA CARDOSO
Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec Tilt, artiste.
Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec Tilt, artiste.
VANESSA CARDOSO
Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec JonOne, artiste.
Expo Street art, «Who is your daddy», de la seule galerie active en Suisse avec JonOne, artiste.
VANESSA CARDOSO
1 / 10

Ses flirts illégaux et ses excès de rebelle le figent dans le rôle de l’éternel adolescent, du benjamin de la classe de l’art contemporain porteur d’un seul gène: celui de l’expression libre et libertaire. Sans attaches ni comptes à rendre à la tradition, le street art s’est fait les murs. Mieux: affranchi de sa propre histoire, il les a repoussés en regardant devant, toujours droit devant, sans se lancer à la recherche de ses pères.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.