Henriette Zéphir est venue avec ses «guides» à l’Art brut

ExpositionAccrochée en solo pour la première fois à Lausanne, la Toulousaine (1920-2012) dit avoir dessiné ses énergies diffuses sous l’influence d’une présence.

Henriette Zéphir (1920-2012)dit avoir travaillé sous influence depuis le 3 mai 1961.

Henriette Zéphir (1920-2012)dit avoir travaillé sous influence depuis le 3 mai 1961. Image: Claudine Garcia/COLLECTION DE L'ART BRUT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle nie tout en bloc! Ces réseaux de complexités linéaires, cette maîtrise des flux colorés, tous ces dessins mêlant et renouvelant les formes d’une énergie à la fois vitale et spirituelle ne sont pas de sa main. Elle est là, à sa table de travail pendant de longues heures – parfois jusqu’à dix d’affilée –, c’est elle qui trace, c’est elle qui colore mais la créatrice se défile au moment de parler d’œuvres, d’auteur et dans la foulée d’appartenance. Il y a elle et, il y a eux, ses «guides», cette présence ressentie depuis un jour de mai 1961. L’énigmatique Henriette Zéphir, que la Collection de l’Art Brut à Lausanne sort de sa réserve pour une première exposition monographique dans une institution, avait alors 41 ans et son monde aux vertus curatives, son nouvel univers s’est fait… en sept jours! Mais rien à voir avec la religion, la créatrice ne se dit pas pieuse comme elle nie tous liens avec les spirites.

Mère de deux enfants, la Toulousaine en a 92 ans lorsqu’elle se raconte dans un phrasé très élégant face caméra à Mario Del Curto. Toujours entre deux éclats de rire témoignant d’une joie expansive, la vieille dame, qui doit son patronyme de conte de fées à un mari antillais, a aussi l’irrésistible force de ses convictions. «Je suis un canal par où passe l’énergie. Elle est prise par mon guide et envoyée là où elle doit aller.» Multiple! Altruiste. Cette énergie suit d’abord une dynamique linéaire puis, dans un deuxième temps une poétique plus proche de l’orphisme avec une constante: sa liberté. Affranchie de tous carcans formels, elle est juste… une énergie concentrant parfois les puissances ou alors les laissant tournoyer en flamboyantes vibrations. Patient et extrême dans son art de la miniature, le trait tient son rôle d’influx inaliénable, il trame les compositions, œuvre à leur profondeur comme à leur dynamique. «Ils aiment la difficulté là-haut, un coup de pinceau aurait été plus facile, glisse Henriette Zéphir dans le film Le souffle des esprits. Mais ils ont décidé, oh ben je fais. Ça doit être fait comme ça, j’accepte volontiers d’être guidée dans la manœuvre.»

«Ils» ont aussi dû acquiescer quand l’œuvre est sortie la première fois de l’intimité au moment où Jean Dubuffet a souhaité acheter des dessins. «En refusant d’être prise pour l’auteur, éclaire Anic Zanzi, commissaire de l’exposition, Henriette Zéphir ne pouvait pas décider du sort de cet ouvrage.» Mais les guides approuvent et le théoricien de l’art brut repart avec une vingtaine de feuilles qu’il intègre à l’exposition fondatrice de 1967 au Musée des arts décoratifs de Paris. Depuis, même si apparentée aux créateurs spirites assurant communiquer avec l’au-delà, Henriette Zéphir a peu été montrée. Et c’est grâce à de nouvelles acquisitions ainsi qu’à un prêt de la famille que l’accrochage lausannois déroule une soixantaine de pièces tout en permettant de suivre leur évolution. Au fil des contours dentelés ou crénelés, on croira percevoir une vie organique, dans ces volutes, ces spirales, ces fluidités, on pensera déceler des mouvements végétaux. Une vraie liberté de perception, la liberté de lâcher prise, une forme d’énergie… (24 heures)

Créé: 03.02.2017, 08h08

Infos

Lausanne, Collection de l’Art Brut
Jusqu’au di 30 avril, du ma au di (11 h-18 h)
www.artbrut.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...